RMC Sport

Didier Deschamps : "L’absence de Mathieu ? J’assume mes choix"

Buteur et excellent lors de Barcelone-Real Madrid dimanche, Jérémy Mathieu ne figure pas dans la liste de Didier Deschamps pour affronter le Brésil et le Danemark, jeudi et dimanche. Le sélectionneur de l’équipe de France s’est expliqué ce lundi sur l’absence du défenseur catalan.

L’absence de Jérémy Mathieu

« Des regrets ? Je fais des choix. Si vous vous référencez aux derniers matches, il y en a qui ont joué, d’autres qui n’ont pas joué. Certains ont marqué, ont été bons. C’est valable à chaque sélection. En général vous (les journalistes) sortez ceux que je n’ai pas pris qui ont été bons, c’est logique. J’ai fait des choix, je les assume. Ce qui ne condamne pas du tout Jérémy Mathieu, qui a une expérience. Il a eu une période où il jouait beaucoup moins. Là il a pu à jouer, et plutôt bien jouer. Il fait partie des défenseurs centraux que l’on suit régulièrement. »

L’état de forme de Varane

« Raphaël a eu un temps de jeu très important ces derniers temps. Il a dû enchaîner beaucoup de matches dans une période où son équipe n’a pas été performante comme elle l’a été en début de saison. Ça n’enlève rien à ce que je pense de Raphaël, ni la confiance que j’ai en lui et ce qu’il est capable de faire. »

Benzema capitaine ?

« Je ne pense pas que Karim ait besoin du brassard. Il sait que je compte sur lui, c’est notre leader d’attaque. Dans le groupe, il fait partie des cadres puisqu’il a une très bonne expérience. Quand je dis ça, ce n’est pas que je ne peux pas lui donner. Mais ce n’est pas quelque chose qui va changer son statut ou son rayonnement sur le terrain ou en dehors. »

Les premiers pas de Fékir

« Il faisait la tête, il était déçu, il avait envie de repartir… (ironique) Oui il avait le sourire ! Il est heureux d’être là. Forcément, la première fois qu’on est appelé en équipe de France A, c’est un moment particulier. Nabil est quelqu’un d’assez timide, assez réservé, même s’il connaît la plupart des joueurs, et encore plus ceux qui évoluent avec lui à Lyon. Il reste naturel même si, évidemment, il y a eu, il y a et il y aura beaucoup de battage médiatique sur sa présence et sur sa première sélection. »

Le statut de Giroud

« Il n’y a pas de joker. Après, tout dépend du système. Après sa blessure, il a retrouvé un très bon niveau, il est efficace avec son club. Je connais ses qualités, ce qu’il peut nous apporter. Lui aussi, il aura du temps de jeu. »

Eléments recueillis par Jérôme Sillon