RMC Sport

Équipe de France: "Benzema mérite à 100% d’être à l’Euro" selon Wenger

Karim Benzema a peu de chances de disputer l’Euro avec l’équipe de France. Et pourtant, il l’a plus que mérité, selon Arsène Wenger, admiratif de son parcours.

A trois semaines de la liste des Bleus retenus à l’Euro, Karim Benzema, malgré des performances exceptionnelles avec le Real Madrid, est à peu près certain de ne pas y figurer. "Mais cela ne dépend pas de sa qualité de footballeur, a rappelé Wenger à l’agence de presse espagnole EFE. C'est dû à un problème dont je n'ai pas connaissance. Il mérite à 100% d'être à l'Euro, croyez-moi. Il pourrait jouer dans n'importe quelle équipe nationale du monde. C'est à cause d'un problème extra-sportif. Il a joué plus de dix ans au Real Madrid en tant que titulaire. Peu de gens peuvent s'en vanter."

L'ancien conseiller de Benzema en veut à Le Graët

Contre Chelsea, en demi-finale aller de la Ligue des champions, Karim Benzema a sonné la révolte d'une équipe madrilène totalement perdue en début de match. L'attaquant a égalisé à la 29e minute d'une superbe reprise acrobatique, inscrivant son 71e but en Ligue des champions. Pendant ce temps-là, Olivier Giroud, est encore une fois resté sur le banc à admirer la "F1" rugir pendant que le "kart" restait au stand, selon la fameuse comparaison employée par Benzema il y a plus d'un an.

C’est pourtant bien Giroud qui devrait emmener la ligne d’attaque française à l’Euro cet été. Arsène Wenger feint de l’ignorer, mais la relation entre Karim Benzema et Didier Deschamps s’est dégradée avant le précédent Euro disputé sur le sol français, en 2016. Par voie de presse, l’attaquant madrilène avait reproché au sélectionneur d’avoir "cédé à une partie raciste de la France" en refusant de la sélectionner. Dans la foulée, la maison de Deschamps avait été vandalisée, ce qu’il ne pardonnera jamais.

Conseiller et ancien agent de Karim Benzema, Karim Djaziri reste, lui, persuadé que l’absence de Benzema en équipe de France n’est pas liée à un conflit entre les deux hommes, mais à la volonté d’un seul, Noël Le Graët, le président de la Fédération française de football (FFF). En tout cas, si Didier Deschamps finissait par rappeler Karim Benzema, ce dernier accepterait volontiers selon son ancien conseiller: "Bien sûr. (...) Il est prêt depuis six ans. Ça fait six ans qu'il attend. C'est un joueur qui aime trop le foot", indiquait Djaziri sur RMC le 22 avril dernier.

QM