RMC Sport

Equipe de France: Deschamps justifie la présence de Mbappé, forfait avec le PSG

Pourtant absent lors de la défaite du PSG à Leipzig en Ligue des champions et forfait pour le match contre Rennes ce samedi, Kylian Mbappé a été appelé en équipe de France, à l'inverse d'Eduardo Camavinga, lui aussi touché physiquement avec Rennes. Didier Deschamps a justifié ces choix en conférence de presse.

Avec Kylian Mbappé, sans Eduardo Camavinga. Didier Deschamps a dévoilé ce jeudi une liste de 26 joueurs pour affronter en amical la Finlande (mercredi 11 novembre à 21h10 au Stade de France), puis le Portugal (samedi 14 novembre à 20h45 à Lisbonne) et la Suède (mardi 17 novembre à 20h45 au Stade de France) dans le cadre de la Ligue des nations. Pourtant absent mercredi lors de la défaite du PSG à Leipzig (2-1) en Ligue des champions et d'ores et déjà forfait pour le match de Ligue 1 face au Stade Rennais samedi, en raison d'une fatigue musculaire à une cuisse, Mbappé a bien été convoqué par Deschamps. Camavinga, lui, restera en Bretagne.

Le jeune milieu rennais est blessé depuis une béquille reçue face à Angers le 23 octobre. "Chaque cas est spécifique. Le forfait de Camavinga est acté de par sa blessure, ce qui n'est pas le cas de Kylian, qui n'a pas joué hier (mercredi). Pour ce week-end je ne sais pas, mais par rapport à nos échéances, il n'y a pas de certitude qu'il ne puisse pas être disponible. Il n'y a pas de certitudes dans le sens négatif, j'échange avec le joueur. Les médecins échangent aussi. Si je le mets dans la liste, c'est parce qu'il y a de très fortes probabilités qu'il puisse être disponible, pas pour mercredi mais pour samedi. Il faudra suivre l'évolution sur le début de semaine, si tout se passe bien il devrait être là", a expliqué Deschamps en conférence de presse.

"Je ne suis pas contre Tuchel"

Après Leipzig-PSG, Thomas Tuchel avait pourtant laissé entendre que Mbappé pourrait être indisponible pour l'équipe de France. "Je comprends la position des entraîneurs, il n'y a pas de conflit à avoir. Je ne me mêle pas de ce qui se passe dans les clubs. Les intérêts peuvent diverger entre ceux qui sont un peu incertains, fatigués. Je vais rester sur ma ligne de conduite, je n'ai jamais pris de risque, on fait les choses calmement. Je ne suis pas contre Tuchel, il a ses matchs à gérer avec une obligation de résultats, comme tout le monde. On va gérer ça avec tranquillité, sérénité et par rapport au ressenti du joueur", a insisté Deschamps.

Pour ce rassemblement, il a également fait appel pour son attaque à Olivier Giroud, Antoine Griezmann, Wissam Ben Yedder, Kingsley Coman, Nabil Fekir, Anthony Martial et Marcus Thuram.

RR