RMC Sport

Equipe de France: Deschamps n'a pas aimé l'attitude de Dembélé avant son transfert au Barça

Dans un entretien accordé au quotidien allemand Sport Bild, Didier Deschamps s'est exprimé sur la non-sélection d'Ousmane Dembélé en août dernier pour affronter les Pays-Bas et le Luxembourg. Le sélectionneur des Bleus n'avait pas apprécié le bras de fer dans lequel l'attaquant s'était lancé avec le Borussia pour rejoindre le Barça.

"Kingsley Coman, Nabil Fekir, Olivier Giroud, Antoine Griezmann, Alexandre Lacazette, Kylian Mbappé, Florian Thauvin." Pas d’Ousmane Dembélé. Nous sommes le 24 août 2017 et lorsqu’il dévoile sa liste des joueurs retenus pour affronter les Pays-Bas et le Luxembourg en matchs de qualification pour la Coupe du monde en Russie, Didier Deschamps n’annonce pas le nom de Dembélé. Une éviction qui sonne comme une sanction pour celui qui appartient alors toujours au Borussia Dortmund mais qui est sur le point de rejoindre le Barça. "Il ne s’entraîne plus depuis 15 jours. Il se met en difficulté, lui et vis-à-vis de son club", lâche alors Deschamps.

"C’est un comportement qui ne va pas"

Dans un entretien publié ce mercredi par le quotidien allemand Sport Bild, le sélectionneur des Bleus est revenu sur cet épisode qu’il a peu apprécié. "C’est un comportement qui ne va pas. Point. Il a causé des problèmes au Borussia Dortmund, à ses coéquipiers et à l’équipe nationale. Je ne pouvais pas l’appeler pour les matchs qualificatifs parce qu’il ne s’entraînait pas", souligne Deschamps. Décidé à rejoindre Barcelone, Dembélé s’était lancé dans un bras de fer avec le Borussia, qui avait décidé en retour de l’écarter du groupe professionnel. Le joueur avait fini par s’engager avec le club blaugrana le 25 août.

Il était alors devenu le deuxième joueur le plus cher du monde avec un transfert à 105 millions d’euros, hors bonus. Après une longue période de blessure, il a su revenir dans les petits papiers de Deschamps et retrouver l’équipe de France en mars à l’occasion des matchs amicaux contre la Colombie et la Russie. Titulaire lors du premier match des Bleus au Mondial en phase de groupes contre l’Australie (2-1), Dembélé a ensuite débuté sur le banc face au Pérou (1-0), avant de retrouver une place de titulaire contre le Danemark (0-0). Jusqu’à présent peu convaincant depuis le début de la compétition, il est resté sur le banc en huitièmes contre l’Argentine (4-3).

RR