RMC Sport

Equipe de France: Deschamps s'explique sur son style de jeu

Invité exceptionnel de Top of the Foot, ce lundi sur RMC, le sélectionneur de l'équipe de France Didier Deschamps a évoqué l'épineuse question du "style" de jeu qu'il souhaite proposer. Le technicien, qui considère qu'un copier-coller de 2018 ne fonctionnera pas à l'Euro, estime son équipe mieux armée sur le plan offensif.

Finaliste de l'Euro 2016, vainqueur du Mondial 2018, Didier Deschamps a-t-il trouvé la formule magique pour faire briller l'équipe de France lors des grandes compétitions internationales? Le prochain Euro, qui débutera le 11 juin, offrira quelques éléments de réponse. Mais le sélectionneur des Bleus, malgré les succès récents, ne veut pas tomber dans la facilité, en se contentant de ne rien changer.

"Il est possible qu’en faisant la même chose, on arrive au même résultat, a-t-il observé ce lundi soir dans un entretien exceptionnel à Top of the Foot, sur RMC. Mais on peut aussi ne pas y arriver. C’est pour cela aussi que j’ai pris des options différentes à l’automne dernier (notamment une défense à trois, ndlr), avec des associations différentes, au cas où..."

>>> Les podcasts de Top of the Foot

"L’idée directrice, c’est de construire une équipe pour créer des problèmes à l’adversaire, pour se créer des occasions"

Histoire de surprendre éventuellement ses adversaires, et de s'offrir plusieurs options. "Les copier-coller, je n’y crois pas, poursuit 'DD'. Ce n’est pas qu’il fallait changer, mais il y a des joueurs qui ne sont plus là aussi, comme Blaise Matuidi ou Samuel Umtiti. Il y a forcément des caractéristiques différentes. Quand je construis une équipe, j’ai toujours le même objectif en tête: je ne me dis pas ‘bon les gars on défend et on voit ce qu’il se passe’, même si certains peuvent en douter."

Et l'entraîneur de développer sur cette soi-disant frilosité dont il est parfois taxé: "Les statistiques de l’équipe de France en Russie montrent qu’on a mis différentes formes de buts. C’est vrai qu’il y a eu des coups de pied arrêtés, des attaques rapides, mais il y a eu aussi des attaques placées. (…) Aujourd’hui on a un potentiel offensif peut-être plus fort individuellement, donc qui est censé être plus fort collectivement."

Des buteurs, des créateurs, des dynamiteurs, dont Deschamps compte bien se servir. Sans perturber l'équilibre des troupes. "Le débat sur le style, ce sont des mots, des étiquettes, grince-t-il. Moi, je n’ai jamais renoncé, et je ne renoncerai jamais à la manière. Je sais très bien que pour obtenir un résultat il y a plusieurs chemins, mais il ne faut pas penser défensivement. Les matchs, on ne les gagne pas en se concentrant sur le plan défensif. A la rigueur, on ne les perd pas, mais on ne les gagne pas. Après, le maitre mot, c’est de s’adapter. C’est la réalité, il faut être efficaces dans les deux zones. (…) L’idée directrice, c’est de construire une équipe pour créer des problèmes à l’adversaire, pour se créer des occasions. En trouvant un équilibre. (...) C’est quoi le style? Si c’est l’idée de jeu d’avoir le ballon, de maitriser, de faire des décalages et marquer des buts, je l’ai, cette idée. Peut-être que je n’en parle pas assez ou qu’on ne me pose pas les bonnes questions, mais c’est mon idée."

Top of the Foot