RMC Sport

Equipe de France: Deschamps aime la chanson de Youssoupha sur les Bleus

Didier Deschamps s’est longuement confié dans l’émission Top of The Foot sur RMC ce lundi (à retrouver à partir de 18h) et notamment sur la chanson de Youssoupha sur les Bleus, décriée par des politiques et non assumée par Noël Le Graët, président de la Fédération française de football (FFF).

Didier Deschamps a balayé beaucoup de sujets dans l’émission Top of The Foot sur RMC, à retrouver ce lundi à partir de 18h. Même ceux un peu moins en relation avec le terrain. Le sélectionneur a été invité à donner son avis sur la chanson de Youssoupha, "écris mon nom en Bleu, crie mon nom en bleu" accompagnant l’annonce de la liste des 26 joueurs retenus pour l’Euro. Certains politiques, notamment de l’extrême droite, l’ont critiquée. Même Noël Le Graët, président de la Fédération française de football (FFF), a pris ses distances avec le morceau.

>> Les podcasts de Top of the Foot

"Youssoupha est un bon rappeur qui, comme d'autres, a pu avoir des paroles déplacées, a déclaré le dirigeant au Parisien la semaine dernière. Je crois que nous n'aurions pas dû le faire et laisser la liste être divulguée comme d'habitude, sans communication. Ce sont nos jeunes salariés du service commercial qui ont eu cette idée pour accompagner le dévoilement de la liste des 26 Bleus. Personnellement, je l'ai découvert."

"Je l’ai écoutée, je la trouve bien mais je ne vais pas rentrer dans des débats"

Deschamps ne partage pas les goûts de son président et prend bien soin de ne pas entrer dans la polémique.

"Ce n’est pas de mon ressort, je l’ai écoutée, je la trouve bien, a-t-il répondu. Je ne vais pas rentrer dans des débats. Vous me posez des questions dans mon domaine sportif, je vous y réponds."

Relancé sur le morceau, Deschamps s’est surtout offusqué que tout soit aujourd’hui prétexte à discussion ou polémique. Est-il indigné du discours de certains politiques autour du morceau? "Aujourd’hui, il y a des débats de partout, lance-t-il, fatigué. Quand ça ne me concerne pas, quand je ne sais pas, je me la ferme. Je ne vais pas parler aujourd’hui de quelque chose comme les vaccins. Vous me parlez de situations sur lesquelles je n’ai pas les tenants et les aboutissants. Je ne suis pas le seul à faire ça mais il y en a beaucoup qui font l’inverse."

"Aujourd’hui, toutes les décisions (sont discutées, ndlr), même les miennes, je peux prendre X plutôt que Y et on va me parler de Y que je n’ai pas pris, conclut-il. Vous me demandez, je vous donne mon avis, je la (la chanson de Youssoupha) trouve bien, je l’ai écoutée. Après, qui, comment, pourquoi, je ne rentre pas dans ces débats."

NC avec Top of The Foot