RMC Sport

Equipe de France: Giroud promet de faire du karting avec Benzema, en cas de titre à l'Euro

Olivier Giroud, interrogé par Le Figaro, a plaisanté à propos de la comparaison de Karim Benzema sur la F1 et le karting. Le champion du monde a affirmé qu'il irait sur un circuit de karting avec son coéquipier, en cas de victoire finale à l'Euro.

Olivier Giroud n'est pas rancunier, au contraire. Dans une interview accordée vendredi au Figaro, l'attaquant de l'équipe de France a été invité à revenir sur la fameuse polémique du karting et de la F1 lancée par Karim Benzema. "Les déclarations qu'il a eues sur moi m'ont fait sourire et marrer plus qu'autre chose. Je l'ai pris avec beaucoup de recul à l'époque et encore plus aujourd'hui", a d'abord déclaré le champion du monde, tout juste prolongé par Chelsea.

"Je ne vais pas rentrer dans les détails. Mais quand tu t'exposes à ce type de vidéos en direct, on te taquine et parfois tu peux dire des choses qui dépassent ta pensée", a poursuivi Olivier Giroud. Avant d'ajouter peu après, en cas de titre à l'Euro (11 juin-11 juillet): "On ira fêter ça tous les deux sur un circuit en karting, ça fera une belle photo".

"Ce qu'il s'est dit est dit"

Dans un live sur Instagram en mars 2020, durant le premier confinement causé par la pandémie de coronavirus, Karim Benzema avait défrayé la chronique en déclarant: "On ne confond pas la F1 et le karting. Et je suis gentil. Moi, je sais que je suis la F1".

Le numéro 9 du Real Madrid avait ensuite repris avec des propos moins vindicatifs: "Il a sa carrière, il fait ce qu'il veut, met les buts qu'il veut. Il est dans son coin, je suis dans mon coin, je ne pense pas à lui. Après si on parle de style de jeu, le sien convient bien à l'équipe de France. Il est bien parce qu'il y a des joueurs comme Mbappé ou Griezmann qui sont rapides et qui évoluent dans les couloirs ou tournent autour de l'avant-centre. Lui, devant, il pèse sur les défenses, ce qui permet aux deux autres de beaucoup bouger et de se montrer. Il bloque et ça marche".

Avant le premier match de préparation des Bleus pour l'Euro, contre le pays de Galles (3-0), Karim Benzema était aussi revenu sur ces propos. En conférence de presse, à Clairefontaine, il avait aussi évoqué ses retrouvailles avec Olivier Giroud: "Je l'avais déjà croisé au match aller contre Chelsea, on a discuté cinq minutes tranquillement. Je pense que ce qu'il s'est dit est dit. Le plus important, c'est d'aider l'équipe de France".

dossier :

Euro 2020

JA