RMC Sport

Équipe de France: Julien Stéphan réagit à la première convocation de Camavinga

Dans sa toute dernière liste, Didier Deschamps avait notamment décidé de faire confiance à Eduardo Camavinga (17 ans). Une convocation qui ne surprend pas vraiment Julien Stéphan, l'entraîneur du milieu de terrain à Rennes.

A seulement 17 ans, Eduardo Camavinga a été appelé pour la toute première fois en équipe de France par Didier Deschamps. Cette convocation n'a pas vraiment surpris, tant la progression du milieu défensif français, pensionnaire du Stade Rennais, est particulièrement fulgurante, depuis ses débuts en professionnel l'an passé.

"Si le sélectionneur l'a pris, c'est qu'il a estimé que c'était le bon moment pour tout le monde"

Visiblement, le natif de Cabinda en Angola était suivi de près par le sélectionneur national et le staff des Bleus. C'est en tout cas ce qu'a confirmé Julien Stéphan, l'entraîneur du SRFC, dans un entretien accordé à la chaîne Téléfoot: "Oui, ils le connaissent très très bien, s'amuse le fils de Guy Stéphan, l'adjoint de Didier Deschamps. Forcément, ils ont suivi sa trajectoire depuis un an. A savoir si c'est le bon moment ou est-ce que c'est trop tôt, on ne peut pas connaître la réponse avant de l'avoir mis en situation."

Une convocation qui arrive, alors que le joueur a fait parler de lui dès ses débuts dans l'élite du football français, toujours sous les ordres de Stéphan: "Il y a un peu plus d'un an, on m'avait aussi dit: "C'est peut-être trop tôt, un joueur de 16 ans et demi qui débute en Ligue 1, qui joue régulièrement tous les trois jours." Puis, on s'est rendu compte qu'il a franchi les étapes et qu'il a réussi à enchaîner sans aucune difficulté."

Finalement, voir Camavinga en équipe de France ne surprend pas vraiment son entraîneur lui-même: "Eduardo, pour l'instant, a un parcours exceptionnel. Il est clair qu'il faut faire attention, qu'il faut le préserver par moments. Mais, voilà mettons-le en situation pour voir ce qu'il en est. Si le sélectionneur l'a pris, c'est qu'il a estimé que c'était le bon moment pour tout le monde."

MM