RMC Sport

Équipe de France: les Bleus probablement à huis clos au Kazakhstan

Quatre jours après avoir affronté l’Ukraine au Stade de France, l’équipe de France se rendra au Kazakhstan, le 28 mars, en éliminatoires du Mondial 2022. Un match qui devrait se disputer sans public en raison d’un confinement décrété à Nour-Soultan, la capitale, où se situe l’Astana Arena.

Des sièges vides et des tribunes désertes. Comme un peu partout en Europe. Le match entre le Kazakhstan et la France devrait finalement se jouer à huis clos, le 28 mars, sur la pelouse synthétique de l’Astana Arena. L’enceinte flambant-neuve (30.000 places), inaugurée en 2019 et dotée d’un toit rétractable, ne devrait pas être en mesure d’accueillir du public pour la venue des champions du monde en titre à Nour-Soutlan, la capitale du pays (ex-Astana), en éliminatoires de la Coupe du monde 2022.

Les organisateurs ont un temps envisagé de pouvoir ouvrir les portes du stade, au moins en partie. Mais les récentes mesures prises par les autorités locales pour lutter contre la pandémie de Covid-19 ne devraient pas leur permettre de le faire. A l’occasion de la fête de Nour, célébrée à chaque printemps avec de nombreux jours fériés, le gouvernement kazakh a décidé de confiner la capitale, en la plaçant en zone rouge.

Un confinement à durée indéterminée

A partir de ce week-end, les théâtres, les cinémas, les centres commerciaux et les restaurants de la ville seront fermés au public. Pour une durée encore indéterminée. C’est dans ce contexte que les Bleus arriveront le samedi 27 mars, à la veille de leur match. Trois jours après avoir affronté l’Ukraine au Stade de France.

Les partenaires d’Hugo Lloris se déplaceront dans la foulée en Bosnie-Herzégovine, le 31 mars, pour clore ce premier rassemblement de l’année. Le dernier avant l’annonce de la liste des 23 pour l’Euro. Didier Deschamps a convoqué 26 joueurs pour l’occasion, dont Ousmane Dembélé (Barça), qui effectue son grand retour en équipe nationale. En laissant les plus jeunes internationaux à disposition de Sylvain Ripoll, le sélectionneur des Espoirs, pour disputer la première phase de l’Euro (du 24 au 31 mars en Hongrie).

Alexandre Jaquin avec Timothée Maymon