RMC Sport

Équipe de France: Pogba, une mauvaise passe qui suscite l'inquiétude

Paul Pogba a livré une prestation décevante lors de la défaite de l’équipe de France face à la Finlande, mercredi au Stade de France (0-2). A l’image de son début de saison avec Manchester United, où son temps de jeu est en baisse, le milieu de terrain 27 ans traverse une période délicate.

Il n’a pas été avare d’efforts sur la pelouse du Stade de France. Mais sa débauche d’énergie a été desservie par des mauvais choix et des imprécisions techniques. A l’image de l’équipe de France, Paul Pogba est passé à côté de son sujet lors de la défaite face à la Finlande, mercredi en amical (0-2). Une sortie qui résume un peu son début de saison avec Manchester United. Depuis la reprise, le milieu de terrain de 27 ans enchaîne les performances sans grand relief.

Résultat, Ole Gunnar Solskjaer l’utilise moins. En onze apparitions, Pogba n’a été titularisé que cinq fois (toutes compétitions confondues). Une seule en Ligue des champions. Pour un but au total (face à Brighton en Coupe d’Angleterre) et deux passes décisives. Le champion du monde n’a débuté qu’un seul de ses quatre derniers matchs en Premier League. C'était le 1er novembre face à Arsenal et il a concédé le penalty qui a permis aux Gunners de s'imposer à Old Trafford pour la première fois depuis 2006 (0-1). 

Blessures, Covid-19 et "fake news"

Son coach préfère régulièrement aligner Fred et Scott McTominay à sa place. Voire Nemanja Matic ou Donny van de Beek. Et certains observateurs outre-Manche n’hésitent pas à tacler le rendement actuel de l’international français, sous contrat jusqu’en 2022 avec les Red Devils. "Est-ce que je le mettrais dans l'équipe? Non, a récemment déclaré Jamie Carragher, l’ancien défenseur de Liverpool, sur TalksSport. Il est un grand nom, il est venu avec une grosse indemnité de transfert (105 millions d’euros en 2016, ndlr), mais je ne pense pas que ce soit un grand joueur (…) Il semble qu'il n'a jamais réussi à être bon dans toutes les positions et toutes les tactiques mises en place par les différents entraîneurs qu'il a eu".

Après avoir manqué plusieurs mois de compétition en début d’année, en raison de problèmes à la cheville, Pogba a subi (comme les autres joueurs) le bouleversement du calendrier en raison de la crise sanitaire. Lui-même a contracté le Covid-19 fin août, juste avant le début de la Premier League. Il a également été victime d’une "fake news" improbable de la part du tabloïd The Sun, qui a tenté de faire croire que le natif de Seine-et-Marne avait renoncé aux Bleus en raison des propos d’Emmanuel Macron sur le terrorisme islamiste. Pas de quoi le mettre dans les meilleures dispositions.

"Ce ne sont pas des robots", rappelle Deschamps

Après le revers contre la Finlande, Didier Deschamps a d’ailleurs pris sa défense en conférence de presse. "Ce match devait lui servir pour se remettre dans le rythme. Que ce soit lui ou d’autres joueurs, ils peuvent être impactés par leur quotidien. Ce ne sont pas des robots. Ni psychologiquement, ni physiquement. Et ça se ressent, a expliqué le sélectionneur national. Ce n’est pas en claquant des doigts qu’on peut balayer tout ce qu’il se passe. Quand ça tombe sur un match où dans l’ensemble on n’est pas bien face à un adversaire qui lui est bien, ça fait ressortir un peu plus ces difficultés."

Dans ce contexte, Pogba sera-t-il à nouveau aligné pour le choc de Ligue des nations face au Portugal, samedi à Lisbonne (21h)? Ce serait un choix fort de la part de Deschamps. Et une vraie marque de confiance. Mais ce serait aussi à quitte ou double pour Pogba, qui serait alors attendu au tournant au stade de la Luz.

https://twitter.com/AlexJaquin Alexandre Jaquin Rédacteur