RMC Sport

Equipe de France: Varane refuse de se positionner sur le cas Benzema

Raphaël Varane s’est exprimé ce lundi sur l’absence de Karim Benzema en équipe de France. Coéquipier de l’attaquant au Real Madrid, le défenseur des Bleus estime que ce n’est pas à lui de prendre position.

L’équipe de France entamera mercredi sa campagne de qualifications pour le Mondial 2022 au Qatar. A deux jours du match contre l’Ukraine au Stade de France, Raphaël Varane a réagi à l’absence de Karim Benzema chez les Bleus malgré sa forme étincelante avec le Real Madrid. Pris entre son sélectionneur Didier Deschamps et son partenaire de club, le défenseur a ménagé les deux parties.

"C'est vrai que je côtoie toutes les personnes concernées par cette question, mais mon positionnement est simple: je me tiens à l'écart, a indiqué le champion du monde 2018 ce lundi auprès de la radio Europe 1. Ce n'est pas à moi de mettre les pieds dans le plat, ce n'est pas mon rôle. Je m'entends bien avec mes coaches et mes coéquipiers, c'est le plus important."

Varane: "La situation n'a pas évolué"

Non sans oublier de préciser que "tout a été dit" sur le sujet de la mise à l’écart de l’attaquant formé à l’OL, Raphaël Varane a également rappelé que "la situation n'a pas évolué" ces derniers mois. Même si Karim Benzema semble actuellement au sommet de son art avec le club madrilène.

"C'est un bosseur et il continue de progresser, a encore noté le défenseur de 27 ans. Il est bien physiquement, il joue son meilleur football. C'est un joueur qui est performant et élégant sur le terrain, c'est un plaisir de le voir jouer."

Varane ne choisit pas entre Deschamps et Zidane

A défaut de prendre position pour éventuel retour de Karim Benzema sous le maillot flanqué du coq, Raphaël Varane s’est exprimé sur la potentielle nomination de Zinédine Zidane au poste de sélectionneur de l’équipe de France après le départ de Didier Deschamps (sous contrat jusqu’au Mondial 2022). Là encore, l’international aux 71 sélections s’est montré fin diplomate et parle "d’une possibilité" plutôt que de livrer un avis tranché.

"Pour tout coach français, l'équipe de France est un objectif, a enchaîné celui qui côtoie régulièrement les deux entraîneurs C'est vrai qu'il postule naturellement à ce poste, mais ce n'est pas d'actualité pour le moment. Notre coach fait du bon travail et il faut se focaliser sur nos objectifs à court terme: la qualification pour le Mondial, et puis l'Euro."

JGL