RMC Sport

Euro 2021: Theo Hernandez peut-il être la surprise dans la liste de Deschamps?

Auteur d'une très belle saison avec l'AC Milan, Theo Hernandez garde espoir d'être appelé par Didier Deschamps pour l'Euro. Mais au vu de la concurrence au poste de latéral gauche, le frère de Lucas, qui ne compte aucune sélection en équipe de France, semble partir de loin.

Jusqu’à l’annonce de la liste, il ne lâchera pas son téléphone. Même s’il n’a jamais été convoqué par Didier Deschamps, Theo Hernandez (23 ans) veut y croire. Il est convaincu de pouvoir faire partie des vingt-six joueurs qu’emmènera le sélectionneur des Bleus à l’Euro, du 11 juin au 11 juillet. "J'attends un appel de l’équipe de France", a-t-il lancé, mercredi soir, après une nouvelle prestation de grande classe lors du carton de l’AC Milan face au Torino (7-0), en championnat. Si le triplé réussi en un quart d’heure par Ante Rebic a marqué les esprits, Hernandez s’est lui aussi fait plaisir en marquant à deux reprises. D’abord sur une frappe sèche du gauche, sa spécialité, puis en étant au départ et à la conclusion d’une belle action collective, avec un petit ballon piqué pour finir. Avec sang-froid et élégance. Le voilà désormais à huit buts inscrits en 43 matchs cette saison, toutes compétitions confondues. Sans oublier ses sept passes décisives.

>> Faites votre liste des 26 et comparez la à celles de la Dream Team RMC

En constante progression

Des statistiques impressionnantes pour un arrière gauche, même quand on a la liberté qui est la sienne dans le 4-2-3-1 cher à Stefano Pioli. Après une très bonne première saison en Italie, marquée par sept réalisations, il lui fallait confirmer et c’est ce qu’il fait avec brio, au point d’impressionner certains grands noms passés par les Rossoneri. "En Europe, je ne vois pas de latéral plus fort que lui. Peut-être que j'étais plus technique, mais c'est un monstre. Si nous avions joué à la même période, nous aurions alterné, avec Paolo Maldini en plus", confiait à son sujet le Brésilien Serginho en janvier dans les colonnes de la Gazzetta dello Sport. Même admiration du côté d’Alexandre Pato : "Il me rend fou. Il est quelque part entre Cafu et Serginho." En Italie, Hernandez a atteint un niveau et surtout une régularité remarquable après son expérience décevante au Real Madrid, qui l’avait acheté à l’Atlético à l’été 2017, avant de le prêter à la Real Sociedad et de le céder définitivement à Milan en 2019, pour un peu plus de 20 millions d’euros.

Au-delà de ses qualités offensives naturelles, il a passé un cap ces derniers mois sur le plan défensif, avec des matchs références dans ce domaine, comme face à Naples (3-1) le 22 novembre. Et pourtant, son compteur de sélections chez les A reste bloqué à zéro. La faute à une concurrence féroce et à la confiance accordée par Deschamps à son frère Lucas (Bayern Munich) pour ce poste. C’est une certitude, le champion du monde sera à l’Euro. Et Lucas Digne, au vu de sa saison réussie avec Everton et de son expérience en équipe de France, semble le grand favori pour endosser le rôle de doublure. Seul espoir pour Theo Hernandez : l’élargissement des listes à 26, l’UEFA ayant accepté de modifier son règlement pour permettre aux sélections de pallier tout risque de contamination au coronavirus et d'éventuelles mises en quarantaine.

Une petite chance en cas de forfait de Mendy

Cela pourrait pousser Deschamps à sélectionner neuf défenseurs, au lieu des huit habituels. Comme il l'avait fait en mars pour le début des qualifications à la Coupe du monde 2022. Il en avait alors profité pour retenir cinq latéraux : Benjamin Pavard, Léo Dubois, Lucas Hernandez, Lucas Digne et Ferland Mendy. Problème : ce dernier s’est à nouveau blessé. Victime d’une inflammation d'un tibia, l’ancien Lyonnais pourrait être absent au moins trois semaines, ce qui le rend incertain pour les derniers matchs du Real Madrid cette saison, et pour l’Euro. Si Deschamps a des doutes sur sa condition physique, Hernandez pourrait alors avoir une chance. Ce qui serait logique pour Paolo Maldini, légende de l'AC Milan et actuel directeur technique du club. "Je pense qu’il est programmé pour jouer comme titulaire en équipe de France, avait-il souligné début janvier sur beIN. Il doit vouloir être l’un des trois meilleurs défenseurs du monde."

Une analyse partagée par Pioli, interrogé en fin d'année dernière par L'Equipe : "Il a des qualités techniques et physiques énormes. C'est un arrière très offensif car il possède de la force, une grosse frappe, le sens de la passe décisive mais aussi le timing pour percuter au bon moment. Il cherche à s'améliorer défensivement, mais c'est déjà l'un des meilleurs d'Europe à son poste. (...) Est-ce que je suis surpris de son absence en sélection ? Oui, mais je ne vais pas me mêler des choix de Didier Deschamps. La France a plein de bons joueurs, ce n'est pas facile, mais Théo y tient beaucoup et il travaille pour." Il saura mardi prochain, autour de 20h20, si son rêve devient réalité.

https://twitter.com/rodolpheryo Rodolphe Ryo Journaliste RMC Sport