RMC Sport

France-Albanie: ces revenants ou petits nouveaux qui ont marqué des points

Contre l’Albanie ce samedi soir (4-1), pour les éliminatoires de l'Euro 2020, Didier Deschamps était privé de plusieurs cadres. En l’absence de Kylian Mbappé, Paul Pogba ou encore N’Golo Kanté, le sélectionneur de l’équipe de France avait décidé de faire confiance à Corentin Tolisso, Thomas Lemar ou encore Kingsley Coman. Certains se sont particulièrement illustrés.

Kingsley Coman répond à la confiance de Deschamps

Avec un doublé, ses deuxième et troisième buts avec l’équipe de France, Kingsley Coman est bien l’homme de ce succès solide contre l'Albanie ce samedi, dans le cadre des éliminatoires de l'Euro 2020. Le Bavarois n’a pas tardé avant de s’illustrer. Trouvé dans l’intervalle par Raphaël Varane, l’ailier ne s’est pas posé de questions avant d’ouvrir le score pour les Bleus (8e). Sur un centre d’Antoine Griezmann, Kingsley Coman a ensuite réussi à doubler la mise, après un contrôle orienté suivi d’une frappe en pivot (68e).

Auteur de deux tirs dans cette rencontre, l’ancien Turinois a donc marqué à chaque fois. Remplacé par Jonathan Ikoné (77e), Kingsley Coman, s’il est épargné par les blessures, devrait voir, grâce à cette rencontre, son statut potentiellement changer chez les Bleus.

Jonathan Ikoné, première rêvée

Entré en jeu à la 77e minute de jeu à la place de Kingsley Coman, Jonathan Ikoné n’a pas attendu bien longtemps avant de s’illustrer, pour sa toute première sélection en A. Après une première accélération fulgurante (82e), le Lillois n’a pas pu empêcher le retour d’un défenseur adverse.

Ce n’était que partie remise puisque trois minutes plus tard, il a marqué le quatrième but des Bleus. Après un une-deux parfait avec Nabil Fekir, le jeune joueur a ensuite trouvé la faille, du gauche (85e). Il faut remonter à 2011 pour voir un Français marquer son premier but pour sa première sélection (Younès Kaboul et Marvin Martin, le 6 juin 2011 contre l’Ukraine).

Lucas Hernandez, l'indispensable

Après onze mois d’absence en équipe de France, Lucas Hernandez faisait son grand retour, au poste de latéral gauche. Le néo-Bavarois a rapidement apporté du surnombre offensivement. Passeur décisif sur le deuxième but des siens, pour Olivier Giroud (27e), le défenseur a ensuite provoqué la faute qui a amené le penalty pour les Tricolores, dix minutes plus tard, qu’Antoine Griezmann a manqué (37e).

Très remuant, l’ancien pensionnaire a posé d’énormes difficultés à la défense adverse, qui a commis plusieurs grosses fautes sur lui. Remplacé par Digne (80e), le Tricolore devrait rapidement retrouver sa place de titulaire, de façon permanente.

Lemar en retrait, Tolisso solide

Après deux rencontres en tant que remplaçant (en Turquie le 8 juin (2-0) puis face à Andorre le 11 juin (0-4)), Thomas Lemar retrouvait une place de titulaire sur l’aile gauche. Plutôt discret en première période, le Colchonero a obtenu une vraie opportunité, à la 53e minute de jeu. A la réception d’un centre, le champion du monde a tenté une reprise du droit à bout portant, mais un défenseur adverse l’a contré, d’un beau tacle glissé. Dans l’ensemble, ses centres n’ont pas forcément apporté le danger et l’ancien Monégasque a tenté d’apporter des solutions dans l’axe. Remplacé par Nabil Fekir (84e), Thomas Lemar a fait un match correct sans être transcendant.

Longtemps blessé à un genou, Corentin Tolisso, titularisé d’entrée, a disputé sa première rencontre en équipe de France depuis le 6 septembre 2018 (0-0 contre l’Allemagne en Ligue des nations). Solide, l’ancien Lyonnais, préféré à Moussa Sissoko, a également essayé d’apporter un plus offensivement, ou de trouver des partenaires démarqués. En début de rencontre, les Albanais ont eu du mal à le contenir. Corentin Tolisso a assuré l’intérim sans trop de problèmes.

Match sérieux pour Lenglet

Après Andorre (0-4) le 11 juin dernier, Clément Lenglet a connu sa deuxième titularisation et sélection contre l’Albanie. Aux côtés de Raphaël Varane, le défenseur central a passé une soirée relativement tranquille. Les Albanais n’ont tiré que deux fois au but et ne se sont d’ailleurs guère approchés du but tricolore, hormis pour leur penalty en fin de match. Alors que Samuel Umtiti ne joue plus au FC Barcelone, l’ancien Nancéien pourrait bien avoir gagné, à long terme, sa place en Bleu.

MM