RMC Sport

France-Finlande: les petites phrases de Deschamps en mode colère froide

En conférence de presse après la défaite 2-0 de l'équipe de France contre la Finlande, Didier Deschamps a lâché quelques petites phrases qui ont traduit son agacement face à la médiocre prestation de ses joueurs.

"On a été en-dessous de ce que j'attendais". Didier Deschamps est ressorti mécontent de la pelouse du Stade de France, ce mercredi soir après l'embarrassante défaite 2-0 des Bleus face à la Finlande. Le sélectionneur n'a pas du tout apprécié la mauvaise prestation de ses joueurs et l'a fait savoir en conférence de presse: "Heureusement que c'est comme ça, le haut niveau. J'ai utilisé le terme de piqûre de rappel avec les joueurs. Quand on est en-dessous... voilà. On a pris une bonne gifle".

Lorsqu'il lui a été demandé de ce qu'il pensait de Kurt Zouma, Didier Deschamps a sous-entendu que sa prestation avait été correcte. Il n'a cependant pas souhaité la commenter: "Avoir un jugement positif sur un joueur après ce qu'on a fait, sincèrement ce n'est pas évident". Puis quand un journaliste a cherché à savoir quels joueurs avaient perdu des points, la réponse a été habile: "Il n'y en a pas qui en ont gagné, en tout cas. Et moi non plus". Quant à la réaction espérée samedi au Portugal, dans le cadre de la Ligue des nations: "Il faut y aller avec d'autres arguments que ceux de ce soir. C'est essentiel".

"Bonne soirée, la mienne ne sera pas bonne"

Par ailleurs questionné sur le manque de fraîcheur physique et mentale de ses joueurs, éprouvés par le calendrier infernal de ce début de saison perturbé par la crise sanitaire, Didier Deschamps n'a pas voulu se servir de cet argument: "On connaît le contexte, on sait que ce n'est pas propice, ça ne date pas d'aujourd'hui. (...) On n'a pas gagné aujourd'hui, et on n'a pas mis ce qu'il fallait. Je préfère rester là-dessus, parce que c'est factuel, et préfère ne pas chercher d'autres explications qui pourraient devenir des justifications ou des excuses".

Puis au moment de quitter la salle de conférence de presse, Didier Deschamps a soufflé: "Bonne soirée, la mienne ne sera pas bonne". Quelques secondes auparavant, il assurait néanmoins: "Agacé? Non, non. Je suis factuel. Ça ne me plaît pas quand je perds, ça ne m'arrive pas souvent".

JA