RMC Sport

France-Pérou: mission remplie pour les Bleus, qualifiés pour les 8es de la Coupe du monde

Les Bleus

Les Bleus - AFP

Les Bleus sont qualifiés pour le prochain tour. Cinq jours après avoir dominé l'Australie (2-1) pour leur entrée en lice à la Coupe du monde, les hommes de Didier Deschamps ont enchaîné ce jeudi en l'emportant face au Pérou (1-0), grâce à Kylian Mbappé. Séduisants en première période, fébriles en seconde mi-temps, ils filent en huitièmes de finale et n'auront besoin que d'un nul contre le Danemark pour terminer en tête de leur groupe.

La fiche technique

France - Pérou : 1-0

Buteur : Mbappé (34e)

France : Lloris - Pavard, Varane, Umtiti, Hernandez - Kanté, Pogba (Nzoni, 89e) - Mbappé (Dembélé, 75e), Griezmann (80e, Fekir), Matuidi - Giroud

Pérou : Gallese - Advincula, Rodriguez (Santamaria, 46e), Ramos, Trauco - Aquino, Yotun (Farfan, 46e) - Flores, Cueva (Ruidiaz, 82e), Carrillo - Guerrero

Les Bleus filent en huitièmes

Après le nul obtenu par l’Australie face au Danemark (1-1) un peu plus tôt dans la journée, les Bleus savaient ce qu’ils avaient à faire contre le Pérou, ce jeudi, pour se qualifier pour les huitièmes de finale de la Coupe du monde: gagner. Une mission accomplie par les hommes de Didier Deschamps, qui l’ont emporté sur la plus petite des marges (1-0) sur la pelouse de l'Ekaterinbourg Arena, grâce à un but de Kylian Mbappé à la 34e en renard après une reprise d’Olivier Giroud déviée par le portier péruvien.

Avec 6 points au compteur, la France ne peut plus être rattrapée par l’Australie (1 point), alors que le Pérou est d’ores et déjà éliminé. La première place de ce groupe C se jouera donc entre la France et le Danemark, qui compte 4 points. Ces deux équipes s’affronteront lors de la troisième et dernière journée de ce groupe programmée le 26 juin. Pour rappel, le premier et le deuxième de ce groupe affronteront en huitièmes le deuxième et le première du groupe D qui regroupe la Croatie, l’Islande, l’Argentine et le Nigeria.

Plus séduisants que face à l'Australie

Il y a cinq jours, face à l’Australie (2-1), les Bleus avaient déjà gagné, mais ils avaient livré une copie loin d’être convaincante. Pour défier le Pérou, qui avait été séduisant malgré sa défaite face au Danemark lors de son entrée en lice (1-0), Deschamps a donc décidé de revoir ses plans. Exit Corentin Tolisso et Ousmane Dembélé, place à Blaise Matuidi et Olivier Giroud, avec un Matuidi positionné comme milieu-ailier gauche dans un rôle qu’il a parfois endossé par le passé au PSG sous les ordres d’Unai Emery.

Et avec un Giroud de retour à la pointe de l’attaque, avec Antoine Griezmann en soutien et Kylian Mbappé plutôt côté droit. Ce coaching a globalement été payant en première période. Car après une entame compliquée, les Bleus ont rapidement haussé leur niveau et multiplié les occasions, en se montrant mordants et concentrés dans un système plus équilibré que celui présenté face aux Australiens, grâce notamment à l'importance de Giroud pour conserver le ballon dos au but.

Mais pas encore pleinement rassurants

Séduisants en première période, les Bleus ont eu bien plus de difficultés en seconde mi-temps, alors que le Pérou est dans le même temps monté en puissance sous l’impulsion de Jefferson Farfan, entré à la pause. C’est l'attaquant du Lokomotiv Moscou qui a parfaitement servi à la 50e Pedro Aquino, dont la puissante frappe du droit est venue s'écraser sur l'équerre gauche du but d’Hugo Lloris.

C’est encore Farfan qui a fait passer un frisson dans la défense tricolore à la 74e sur une reprise de volée, qui a terminé sa course dans le petit filet. Sous pression, les Bleus ont perdu énormément de ballons et ont du mal à déstabiliser la défense péruvienne, eux qui étaient pourtant si impliqués à la récupération et portés vers l'offensive durant le premier acte. Les entrées combinées d'Ousmane Dembélé (75e) et Nabil Fekir (80e), en remplacement de Mbappé et Griezmann, ont fait du bien à cette équipe de France qui a assuré l'essentiel, sans éteindre tous les débats à son sujet.

RR