RMC Sport

France-Ukraine: "Peut-être que le VAR aurait corrigé des erreurs", reconnait Deschamps

Déçu après le match nul concédé contre l’Ukraine (1-1) mercredi soir au Stade de France pour l’ouverture des éliminatoires de la Coupe du monde 2022, le sélectionneur de l’équipe de France Didier Deschamps a été interrogé sur l’absence de la vidéo-assistance.

Les Bleus sans imagination. Mercredi soir au Stade de France, les champions du monde ont livré une pale prestation face à l’Ukraine (1-1) pour le coup d’envoi des éliminatoires de la Coupe du monde 2022. Peu inspirés, les joueurs de Didier Deschamps ont surtout déjoué après la pause, concédant un résultat nul après un malheureux csc de Presnel Kimpembe.

Ils avaient pourtant bien débuté la partie. Antoine Griezmann avait ouvert la voie du succès sur une frappe lumineuse du pied gauche. Un petit bijou qui aurait pu être refusé si l’assistance vidéo avait été autorisée dans ces qualifications pour le Mondial au Qatar, ce qui n'est pas le cas. Car sur l’action qui amène le but du Barcelonais, Benjamin Pavard se trouve en position de hors-jeu.

"On n’avait pas la VAR non plus en Ligue des Nations"

Après la rencontre, Didier Deschamps ne s’est pas trop étalé sur l’absence de VAR. "On le sait. On revient à la situation d’avant. On n’avait pas la VAR non plus en Ligue des Nations. Dans certaines situations, comme ce soir (mercredi), peut-être que le VAR aurait corrigé des erreurs. C’est valable pour tout le monde", a déclaré le sélectionneur. Prochain rendez-vous pour l’équipe de France, dimanche face au Kazakhstan.

ABr