RMC Sport

"Gilets jaunes": Didier Deschamps "comprend" mais "condamne la violence"

Interrogé par Le Point, Didier Deschamps s'est exprimé sur les contestations des gilets jaunes. S'il estime pouvoir "comprendre les revendications à l'origine de ce mouvement", le sélectionneur de l'équipe de France déplore "les scènes de violence".

Il ne prend pas position pour un camp ou un autre, mais n’évite pas pour autant le sujet. Dans un entretien accordé au Point, Didier Deschamps s’est notamment confié sur le mouvement des gilets jaunes, qui manifestent depuis novembre dans tout le pays pour faire entendre leurs revendications. "Je n'ai pas envie de commenter l'actualité. Je peux comprendre les revendications à l'origine de ce mouvement, pas les scènes de violence. La violence me choquera toujours", souligne le sélectionneur de l’équipe de France, qui est également invité à réagir aux violences commises sur les Champs-Elysées lors des manifestations des gilets jaunes. Une avenue où les Bleus défilaient en juillet dernier pour célébrer leur titre mondial.

"Cela ne donne pas du tout la même image de la France à l'étranger"

"Je préfère retenir le moment de fête que nous avons vécu, le bonheur sur les visages. Après, il s'est passé ce qu'il s'est passé et cela ne donne pas du tout la même image de la France à l'étranger", poursuit Deschamps. En décembre dernier, l’ancien entraîneur de Monaco et Marseille avait déjà posé son regard sur les gilets jaunes dans un entretien au Parisien. Il était déjà pour lui hors de question de prendre part au débat. "J’ai pris une position: tant que je suis dans le sport, je ne donnerai aucun avis politique, social, ou quoi que ce soit. Je ne veux pas mélanger. J’estime avoir bien conscience de la réalité. Je connais le prix du smic, combien coûte une baguette, le prix d’un litre d’essence", avait-il alors expliqué.

RR