RMC Sport

JO 2021: "Il est remarquable", Tousart déjà bluffé par Gignac

Invité du Before Tokyo 2020 sur RMC ce vendredi soir, Lucas Tousart s’est notamment confié sur son partenaire André-Pierre Gignac, avec qui il s’apprête à disputer les Jeux olympiques.

La présence d’André-Pierre Gignac au sein de l’équipe de France olympique est appréciée par ses nouveaux coéquipiers. L’attaquant des Tigres, de par son rôle, son expérience et son côté "ambianceur", est une réelle source de motivation selon Lucas Tousart, qui s’est exprimé au micro de Before Tokyo 2020 sur RMC.

"Je ne le connaissais pas du tout, explique le milieu du Hertha Berlin. Il connaissait le staff ce qui est important et joue un rôle de grand frère auprès des jeunes joueurs, même des moins jeunes. Il est toujours là pour donner des conseils, encourager les gars donc c’est vrai qu’il est une motivation". À 35 ans, André-Pierre Gignac s’apprête comme tous ses partenaires à découvrir les Jeux olympiques, dont le premier match de l’équipe de France est prévu le 22 juillet face au Mexique.

"Génial d'avoir un mec comme ça dans le groupe"

"À son âge c’est remarquable par rapport à ce qu’il est capable de faire sur le terrain, ce qu’il dégage par rapport aux autres, poursuit Tousart. Mais c’est génial d’avoir un mec comme ça dans le groupe, qui va entrainer tout le monde et qui peut donner envie à ses coéquipiers de se surpasser". Tousart confirme au passage que Gignac se charge de la playlist dans le bus. Avec un goût prononcé pour les chansons de... Gilbert Montagné : "C’est la playlist à DD Gignac, c’est l’ambianceur du groupe. Il a des choix musicaux très variés..."

Ce vendredi, la présence de l’avant-centre vétéran n’a pas empêché les Bleuets de se faire peur en amical face à la Corée du Sud avant de renverser la situation en fin de rencontre (2-1). "On veut kiffer notre aventure, on ne veut pas faire de plans sur la comète et se dire qu'on va chercher l'or", explique par ailleurs Tousart, bien conscient que les conditions de préparation de l’équipe de France ainsi que les chamboulements incessants autour de la liste ne font pas des Français les favoris de l’épreuve, dont la finale se tiendra le 7 août à Yokohama.

JAu