RMC Sport

Le verbe "Jober" de Pogba dans le dico? Le lexique des Bleus à bien connaître

Révélé par Paul Pogba dans le documentaire de TF1 sur les Bleus, le verbe "jober" pourrait, pourquoi pas, faire son entrée dans le dictionnaire. Peut-être comme d'autres expressions fétiches des Bleus.

"On va jober comme on dit. Faut qu'on jobe bien". Si vous regardiez le documentaire "Les Bleus 2018: au cœur de l'épopée russe" ce mardi soir sur TF1, cette phrase prononcée par Paul Pogba vous a peut-être accroché un peu l'oreille. Il faudra pourtant vous habituer à ce verbe lâché par le milieu des Bleus, puisqu'il pourrait, s'il se démocratise, entrer dans le dictionnaire.

"Si jober est beaucoup repris à l'avenir, il y entrera peut-être, explique le lexicographe Edouard Trouillez dans les colonnes du Parisien. Mais si Pogba est le seul à l'employer, ce ne sera pas le cas." Avant que ce mot apparaisse un jour dans le Larousse ou le Robert, voici déjà sa signification: faire le boulot, faire le job à fond.

"Ah oui hein", "démonter la science", "Ghostbusters",…

D'autres expressions employées par les Bleus champions du monde, et révélées par le documentaire de TF1 ou sur les réseaux sociaux, pourraient aussi entrer dans le langage courant, voire plus. Déjà connu, le "Mercééééé" ("Merci") de Benjamin Mendy a repris un peu d'ampleur avec les nombreuses vidéos postées par l'ancien Marseillais. Même chose pour le "Ah oui hein", expression à sortir lorsqu'on est heureux, repris notamment par Paul Pogba.

Pour le reste, en plus d'une ligne au palmarès, les Bleus 2018 pourraient laisser comme leurs aînés de 1998 des expressions connues du plus grand nombre. Aux célèbres "Muscle ton jeu Robert" ou "Petit bonhomme, c'est pas Zizou" pourraient succéder des punchlines dont le meilleur conteur aura été Adil Rami.

Alors, peut-être que dans quelques années, on lâchera dans une conversation anodine que l'on peut "démonter la science", qu'un joueur a une "sacrée Tuche de balle" ou bien que l'on a fait "Ghosbusters" à nos amis un peu trop taquins.

A lire aussi >> "Quand ils sont entrés... Ghostbusters!" : Rami raconte la nuit épique et la bataille d'extincteurs après France-Argentine

AA