RMC Sport

Marseillaise sifflée en Turquie: "Il n'y a pas d'incident", tranche Le Graët

Interrogé ce lundi matin sur France Info sur les sifflets pendant la Marseillaise, samedi soir lors de Turquie-France (2-0) à Konya, le président de la FFF, Noël Le Graët, a tenu à dédramatiser.

Deux jours après la triste défaite des Bleus en Turquie (2-0) lors des éliminatoires à l'Euro 2020, le président de la FFF, Noël Le Graët, était interrogé ce lundi matin par France Info. Pas pour parler de la prestation des hommes de Didier Deschamps, non, mais pour revenir sur les sifflets du public de Konya lors de la Marseillaise, avant la partie.

"Les Bleus n'ont pas été bien accueillis par un certain nombre de supporters mais très bien par d'autres, donc pour moi il n'y a pas d'incident", a tenu à clarifier le dirigeant.

Des sifflets avant, pendant, et après

Pour Le Graët, ce n'est pas seulement la Marseillaise qui a été sifflée mais toute l'équipe de France. "Malheureusement, c'est toute une tribune qui a commencé à siffler une demi-heure avant le match, dès qu'un Bleu est apparu sur le terrain, a-t-il expliqué. C'est un concert de sifflets qui a ensuite duré toute la rencontre dès qu'un Bleu touchait un ballon."

Le Graët a précisé que les dirigeants du football turc présents à ses côtés étaient "gênés" par ces sifflets. RMC Sport indiquait dimanche soir que la fédération turque s'était d'ailleurs excusée auprès de la fédération française. Plus tôt dans la journée, BFM TV révélait qu'Emmanuel Macron lui-même s'était ému des sifflets, les jugeant "inacceptables". L'Elysée l'avait fait savoir à Le Graët.

CC avec AFP