RMC Sport

Une Angleterre bleu-blanc-rouge pour rendre hommage à la France

-

- - AFP

Le match amical entre l’Angleterre et la France, ce mardi à Wembley (21h), s’annonce comme un événement historique quatre jours après les attentats de Paris. La presse britannique en appelle à la communion entre les deux pays.

Les journaux britanniques titrent tous sur les suites des attentats de Paris ce mardi matin. Le match amical entre l’Angleterre et la France prévu à 21h à Wembley est également au centre de l’attention, même s’il ne figure pas forcément sur les Unes.

Le Daily Star titre « Balls to terror » (un jeu de mots entre le courage de résister et une allusion au ballon de football). Sur son site, le tabloïd insiste sur « l’unité du monde du football » prônée autours de cette rencontre. The Sun affiche « les défenseurs de l’Angleterre » en Une, non pas Gary Cahill ou Chris Smalling, mais les policiers responsables de la sécurité au stade ce mardi.

«Vive le football » titre le Sun

Lundi, The Telegraph publiait dans son supplément football les paroles du refrain de la Marseillaise. Ce matin, le match, « ce symbole de culture que l’Etat islamique veut détruire », domine la rubrique sport sur son site. Pour le Guardian, « un accueil plein d’émotion » attend les Bleus à Wembley, où le prince Williams est annoncé. Le quotidien publie en Une de son cahier sport une phrase de Didier Deschamps : "Le sport ne connaît ni couleur, ni religion. Tout le monde y est le bienvenu". Le Times met lui en avant les propos du capitaine anglais Wayne Rooney : "Nous nous tenons debout comme un seul homme contre la terreur". 

Près de 90 000 spectateurs devraient chanter la Marseillaise à l’unisson à Wembley. Les paroles de l’hymne français sont d’ailleurs imprimées sur la dernière page du Daily Mirror et en Une du cahier sport du Sun, qui titre « vive le football » en français. Un hommage « que le monde entier regarde », estime le Telegraph.

Victor Bertin avec Jérôme Sillon, à Londres