RMC Sport

Covid: le retour des matchs à huis clos fait polémique aux Pays-Bas

La fédération néerlandaise de football professionnel (KNVB) a vivement critiqué ce vendredi le gouvernement après la décision de Mark Rutte, Premier ministre, d'imposer un huis clos pour les stades de football pour les trois prochaines semaines. Face à la pandémie de coronavirus, les Pays-Bas ont adopté de nouvelles mesures sanitaires.

Mark Rutte, Premier ministre néerlandais, a annoncé ce vendredi la réintroduction de nouvelles mesures sanitaires pour lutter contre la pandémie de coronavirus. Parmi les dispositions, les magasins non-essentiels devront fermer à 18 heures et les restaurants ou bars baisseront pavillon à 20 heures. Il a été décidé aussi que les matchs de football se joueront à huis clos pour les trois prochaines semaines.

La fédération néerlandaise de football professionnel (KNVB) n'a pas tardé à communiquer face à cette décision gouvernementale, qui impose un retour en arrière pour les clubs professionnels. La KNVB estime qu'il est "plus que frustrant que le gouvernement ne regarde apparement pas les points chauds de l'infection", tout en accusant les politiques de "ne plus savoir ce qu'ils font".

"Les fans sont encore une fois les victimes d'une politique gouvernementale ratée", selon la fédération néerlandaise

"Nous avons investi des dizaines de milliers d'euros par stade pour que tout soit conforme avec le coronavirus. Des centaines de matchs ont été joués avec du public depuis le premier confinement et aucun match n'a conduit à des infections majeures, a regretté encore la KNVB. Jouer devant un public est la base du football professionnel et les fans n'ont pas pu, ou difficilement, assister aux matchs depuis un an et demi. Ils sont encore une fois les victimes d'une politique gouvernementale ratée. Le football n'est pas le problème mais semble encore puni."

Jan-Willem van Dop, président du club de Go Ahead-Eagles, actuellement 10e de l'Eredivisie (la première division néerlandaise), a également fait part de sa déception auprès de NOS, principal diffuseur du championnat national. "C'est complètement inattendu et cela coûtera des centaines de milliers d'euros par match, a regretté van Dop. On suppose que les règles sont basées sur des faits, mais combien d'infections y a-t-il eu dans les stades de football? Cela a été démontré à plusieurs reprises que ce n'est pas le cas."

Première conséquence, les Pays-Bas joueront ce mardi à huis clos leur dernier match pour les éliminatoires de la Coupe du monde 2022. Au Feyenoord Stadium, les hommes de Louis van Gaal accueilleront la Norvège, dans un match qui pourrait offrir un billet pour le Mondial à l'une des deux équipes. Pour Memphis Depay et ses coéquipiers, il faudra donc faire sans le soutien des fans.

GL