RMC Sport

Allemagne: Löw va quitter son poste de sélectionneur après l’Euro

Joachim Löw a décidé de quitter ses fonctions de sélectionneur de l'Allemagne à l’issue de l’Euro. Il partira un an avant la fin de son contrat qui courait jusqu’à la Coupe du monde 2022, compétition qu’il a remportée en 2014 avec la Mannschaft.

Une grande page de l’histoire du football allemand et mondial va se tourner après l’Euro, l'été prochain. Joachim Löw a en effet décidé de quitter ses fonctions de sélectionneur à l’issue de la compétition (du 11 juin au 11 juillet), comme l’a annoncé la Fédération ce mardi. Il partira un an avant le terme de son contrat qui devait le mener jusqu'à la Coupe du monde 2022, organisée au Qatar. "Je fais ce pas très consciemment, plein de fierté et d'énorme gratitude, mais en même temps je continue à être très motivé sur le prochain Championnat d'Europe", a déclaré le technicien de 61 ans, ami de Didier Deschamps, sélectionneur de l’équipe de France.

Ancien adjoint de Jürgen Klinsmann de 2004 à 2006, Löw avait été propulsé numéro 1 après le départ de ce dernier après l’élimination de la Mannshaft en demi-finale de "sa" Coupe du monde. Il n’a plus quitté sa place depuis, devenant l’entraîneur à la plus grande longévité à la tête de l’Allemagne devant Helmut Schön (1964-1978).

Champion du monde, vice-champion d'Europe, cinq fois demi-finaliste

Sous ses ordres, l’Allemagne est restée dans les très hautes sphères du football mondial. Elle est même remontée au sommet en remportant la quatrième Coupe du monde de son histoire en 2014 au Brésil, grâce à sa victoire face à l’Argentine (1-0) en finale quelques jours après l’humiliation infligée au Brésil (7-1) en demi-finale. La Mannschaft a également remporté la Coupe des confédérations en 2017 et perdu une finale d’Euro 2008 (face à l’Espagne). Elle a aussi toujours atteint au minimum le dernier carré des Mondiaux et Euros (5 fois)… jusqu’en 2018.

Löw avait mené l'Allemagne au titre mondial en 2014
Löw avait mené l'Allemagne au titre mondial en 2014 © AFP

Tenante du titre, la Mannschaft avait été éliminée dès la phase de groupe du Mondial organisé en Russie, plongeant l’équipe dans une profonde crise et faisant vaciller Löw. Ce dernier avait essuyé de nombreuses critiques après de nouveaux résultats décevants en Ligue des Nations quelques mois plus tard (aucune victoire en quatre matchs) avant de se reprendre lors des qualifications pour l’Euro 2020. Mais la claque reçue en novembre dernier en Espagne (6-0) a replongé Löw dans la tourmente. Une large part de population réclamait son départ dans un sondage. Avant que la Fédération ne le confirme dans ses fonctions jusqu’en 2022 après une réunion avec l’entraîneur.

Face aux difficultés rencontrées après le Mondial 2018, Löw avait décidé d’écarter trois jeunes trentenaires en mars 2019: Mats Hummels, Jérôme Boateng et Thomas Müller. Une décision très mal acceptée par l’opinion publique et les principaux intéressés, encore performants en club. Manuel Neuer et Toni Kroos avaient, eux, échappé à cette vague de renouvellement. Après avoir résisté à la pression populaire pour réintégrer les cadres écartés, Löw pourrait finalement revenir sur son choix. Il a récemment ouvert la porte à leur retour. Pour tenter de décrocher l'Euro avec certains de ses champions du monde 2014. Histoire de conclure en beauté une longue et très riche aventure.

Nicolas Couet Journaliste RMC Sport