RMC Sport

Euro 2016, finale Portugal-France : les sept clés du match

-

- - -

L’équipe de France affronte le Portugal ce dimanche (21h) pour tenter de remporter son Euro 2016, au Stade de France. Les Bleus sont favoris, mais face à des Portugais qui en ont fait déjouer plus d’un, la prudence est de mise. Les clés du match.

Maîtriser Ronaldo

Facile à dire, mais indispensable. Lourdement critiqué dans cet Euro, Cristiano Ronaldo est bel et bien en finale, avec trois buts et deux passes décisives au compteur. Soit les mêmes stats qu’Olivier Giroud, qui récolte les louanges. Même en deçà, Ronaldo reste un gros danger, et surtout l’atout offensif numéro 1 côté portugais. Qu’il soit en état de grâce ou pas, il ne faudra pas le lâcher d’une semelle.

>> Euro 2016, finale Portugal-France : comment les Bleus vont tenter de gérer Ronaldo

L’attaque de l’Islande, la défense de l’Allemagne

Dans cet Euro, les Bleus ont inquiété en défense, en attaque parfois aussi… et ont également ébloui dans ces deux secteurs. Etincelante devant face à l’Islande (5-2), la France s’est transformée en mur infranchissable face à l’Allemagne. Et contre des Portugais passés maîtres dans l’art de faire déjouer leurs adversaires, les hommes de Didier Deschamps devront trouver la bonne balance entre l’offensive et la défensive, pour ne pas tomber dans le piège.

Gare à l’excès de confiance

Les Bleus, vainqueurs à domicile en 1984 et en 1998, tombeurs des champions du monde, enfin sûrs de leur 4-2-3-1, de leur défense, et de leur attaque de feu, sont incontestablement favoris, face à des Portugais miraculés dans cet Euro. Les voyants sont presque trop au vert pour que l’on soit rassurés. Les Bleus veulent gagner, doivent gagner, mais c’est encore loin d’être fait.

>> Euro 2016, finale Portugal-France : Deschamps voit peu de failles dans le jeu portugais

Le duel Pepe-Griezmann

Le meilleur attaquant face à l’un des meilleurs défenseurs de l’Euro. Les deux Madrilènes, qui se sont déjà affrontés à trois reprises cette saison, se retrouvent au sommet de l’Europe, pour un duel qui surpassent tous les autres. Absent en demi-finale, Pepe est de retour pour l’ultime marche, avec sans doute la volonté d’éteindre comme il faut son rival.

>> Euro 2016, finale Portugal-France : Ronaldo-Griezmann, c’est le 4e round

Pogba-Matuidi, dans quel état ?

Sur courant alternatif, les deux milieux de terrain ont soufflé du très chaud et du plus froid depuis le début de l’Euro. Face au milieu portugais, très solide à défaut de briller, les voir très bons ensemble pourrait être l’une des clés du match pour les Bleus. Face à l’Allemagne, Matuidi a très bien compensé les montées de Pogba, et c’est dans cette-voilà qu’on les attend à nouveaux.

Umtiti, pas le moment de flancher

Il a fait sa première en Bleu en quart de finale d’un Euro. Et sa deuxième en demie, contre les champions du monde en titre. Le jeune Français a fait plus qu’assumer, laissant Adil Rami sur le banc avec un naturel déroutant, et le voilà en finale pour sa troisième. Là où il ne faudra ni commencer à gamberger, ni être rattrapé par le poids de cet immense enjeu, qu’il avait parfaitement géré pour ses débuts. En a-t-il les épaules ? Sans doute, et il va falloir le prouver.

>> Euro 2016, finale Portugal-France : pourquoi Guerreiro a préféré la Selecçao aux Bleus

Payet, comme « au bon vieux temps »

Sauveur des Bleus en début d’Euro, Dimitri Payet est sur une pente descendante. Peut-être le seul bémol de la brillante qualification contre l’Allemagne. Après avoir marché sur l’eau, le Français est rentré dans le rang. Face au bloc très bas du Portugal, ses frappes de loin ou ses coups de pied arrêtés seront des armes de choix, s’il retrouve son niveau des premiers matches.

>> Euro 2016 - finale France-Portugal : pas de changement chez les Bleus 

Et peut être aussi...

>> Euro 2016, finale Portugal-France : l'hôtesse qui a charmé Cristiano Ronaldo sera là

dossier :

Euro 2016