RMC Sport

Portugal-France: premier match des Bleus depuis la fin du couvre-feu, voici les nouvelles règles

L’affiche entre le Portugal et la France ce mercredi (21h) pour ce dernier match de poule de l'Euro 2021 est la première depuis la fin du couvre-feu à 23 heures. Les supporters ne sont plus contraints de rentrer chez eux au coup de sifflet final même s’ils ne sont officiellement pas autorisés à suivre le match en terrasse.

Le choc entre la France et le Portugal, ce mercredi (21h) est le premier des Beus à l'euro 2021 depuis la fin du couvre-feu, lundi. Il sera donc plus facile à suivre sans penser à rentrer chez soi aussitôt après le coup de sifflet final comme l’imposait l’heure-limite de 23h qui était fixée mardi dernier lors de la victoire face à l’Allemagne.

>> Toutes les infos sur l'Euro EN DIRECT

Mais où suivre la rencontre? C’est possible à l’intérieur des bars où une jauge de 50% de la capacité de l’établissement est toujours appliquée. Les règles sanitaires imposent aussi de n’être que six par table et de respecter la distanciation sociale.

La diffusion des matchs en terrasses est en revanche toujours interdite jusqu’au 30 juin, même si de nombreux gérants bravent allègrement cette règle. Dans le principe, ils n’ont pas le droit d’installer d’écran dehors ou de le tourner vers l’extérieur. A Paris, le stade Jean-Bouin a trouvé la parade avec sa guinguette installée sur la pelouse qui ouvrira de nouveau ses portes.

Il sera aussi possible de suivre le match en extérieur dans les fans-zones. De nombreuses villes ont installé ces dispositifs comme à Bron (Rhône), où Karim Benzema a grandi. Plusieurs communes d’Ile-de-France ont mis en place ce dispositif comme Levallois-Perret (Hauts-de-Seine), Noisy-le-Grand (Seine-Saint-Denis) ou Ivry-sur-Seine (Val-de-Marne). Chaque mairie est ainsi libre d’installer ces dispositifs qui imposent souvent le port du masque (même s’il n’est plus obligatoire en extérieur). Les fan-zones seront autorisées à Paris à partir des quarts de finale. Lille l'envisage à partir des demies.

Début juin, Roxana Maracineanu, ministre déléguée aux Sports, avait détaillé le protocole à suivre, restreignant chaque fan-zones à 5.000 personnes qui doivent rester… assises. A partir du 30 juin, elles pourront accueillir des supporters debout devant les écrans avec un espace de 4 mètres carrés. L’obligation de présenter un pass sanitaire dans les fan-zones de plus de 1 000 personnes restera en vigueur jusqu’à la fin de l’Euro.

NC