RMC Sport

Euro : Benzema, Lewandowski, Mbappé… Les 10 têtes d'affiche à suivre dans la compétition

Karim Benzema de retour en équipe de France, Cristiano Ronaldo en éternel héros du Portugal, Robert Lewandowski sur sa lancée avec la Pologne, l'Euro ne manquera pas de têtes d'affiche cet été. À quelques jours du démarrage de la compétition, RMC Sport vous dresse son top 10 des joueurs vedettes à suivre.
  • Karim Benzema (France)

Comment ne pas démarrer avec lui? Cinq ans et demi après sa dernière apparition avec la tunique des Bleus, Karim Benzema a signé son retour en équipe de France à l’occasion de l’Euro. Encore étincelant avec le Real Madrid cette saison, l’attaquant de 33 ans propose sans doute le meilleur football de sa carrière ces derniers mois.

On aurait pensé que le départ de Cristiano Ronaldo l’affaiblirait. L’attaquant a finalement tourné les adieux du Portugais en sa faveur, devenant le fer de lance d’une attaque madrilène aux carences apparentes.

Avec 30 buts et 9 passes décisives à son compteur cette saison, le retour de Karim Benzema chez les Bleus s’effectue avec une légitimité sportive incontestable et provoque un engouement massif, son numéro 19 ayant fait explosé les chiffres de vente des maillots tricolores récemment. Il sera bien sûr l’une des attractions de cet Euro, à condition qu'il soit remis de sa blessure à la cuisse lors du dernier match de préparation face à la Bulgarie.

  • Kylian Mbappé (France)

Son association avec Karim Benzema est déjà dans toutes les têtes. Après avoir gagné la coupe du Monde à 19 ans, Kylian Mbappé rêve d’ajouter une nouvelle ligne à son palmarès en remportant l’Euro cet été. L’attaquant du PSG a signé une saison éblouissante sur le plan personnel (42 buts et 11 passes décisives), ponctuée par des buts précieux en Ligue des champions à l’image de son triplé face à Barcelone ou de son doublé sur la pelouse du Bayern Munich.

Frustré de l’élimination aux portes de la finale et par la perte du titre de champion de France, l’attaquant parisien aura sûrement à cœur d’illuminer la compétition de son talent pour mener l’Équipe de France vers les sommets.

  • Cristiano Ronaldo (Portugal)

La star d’un pays tout entier. À 36 ans, Cristiano Ronaldo continue de décrocher les records. Malgré une saison marquée par la déroute en huitième de finale de Ligue des champions face à Porto, le Portugais s’est démené pour tirer la Juventus vers le haut. Avec 29 buts inscrits en Serie A cette saison, le quintuple Ballon d’Or s’est adjugé la première place du classement des buteurs, devenant le premier joueur à réussir cette performance à la fois en Premier League, en Liga et en Serie A.

Vainqueur en 2016 devant la France, le Portugal remet son titre en jeu cette année et est attendu au tournant dans une "poule de la mort" avec les Bleus, l’Allemagne et la Hongrie. La Seleção comptera forcément sur le meilleur buteur de son histoire (103) pour essayer d’aller le plus loin dans la compétition.

  • Kevin De Bruyne (Belgique)

Maitre à jouer de Manchester City, Kevin De Bruyne l’est aussi chez les Diables Rouges. Cette saison, le meneur de jeu belge a encore une fois démontré toute l’étendue de son talent avec les Skyblues en se muant comme l’un des grands artisans de la très belle saison des siens.

Champion de Premier League et vainqueur de la Carabao Cup sur la scène nationale, Manchester City s’est aussi offert la première finale de Ligue des champions de son histoire, perdue sur la plus petite des marges face à Chelsea. La classe de Kevin de Bruyne y a été pour beaucoup.

L’ancien pensionnaire de Wolfsburg sera l’un des joueurs phares de cet Euro, dont il loupera les premiers moments après son violent choc au visage en finale de Ligue des champions.

Kevin DE BRUYNE
Kevin DE BRUYNE © IconSport
  • Romelu Lukaku (Belgique)

Après son triomphe avec l’Inter Milan en championnat, Romelu Lukaku a l’occasion de signer une saison de rêve sur tous les plans. Avec la Belgique, le buteur de 28 ans est particulièrement performant.

Meilleur buteur de l’histoire des Diables Rouges, le canonnier de l’Inter a pris une autre dimension cette saison et aura l’occasion de continuer sur sa lancée. Autour d’une sélection orchestrée par Kevin De Bruyne, le serial buteur belge ne devrait pas manquer d’offrandes pour se mettre en évidence.

  • Harry Kane (Angleterre)

À bientôt 28 ans, Harry Kane ouvrira peut-être un nouveau chapitre de sa carrière en club cet été. En attendant, l’attaquant de Tottenham est attendu au-devant de la scène internationale avec l’Angleterre, annoncée comme un sérieux prétendant à la victoire finale avec une génération dorée.

L’avant-centre des Spurs devra mettre de côté ses états d’âme avant d’étudier son avenir. Car s’il n’a encore jamais remporté un trophée de sa carrière, se muer en héros du pays en menant l’Angleterre à une victoire finale inédite de l’Euro à Wembley rattraperait bien la mise. Pour sûr, Harry Kane est l’un des cadres des Three Lions et Gareth Southgate compte grandement sur lui.

  • Thomas Müller (Allemagne)

Écarté de la Mannschaft depuis fin 2018, Thomas Müller signe aussi son retour en sélection. Joachim Löw a décidé de faire appel au meneur de jeu expérimenté du Bayern Munich (38 buts, 100 sélections) pour épauler les siens.

Auteur d’une saison de très haut niveau en Bundesliga avec le Bayern Munich, symbolisée par un "double-double" sur le plan statistique (11 buts et 21 passes décisives), Müller semble avoir retrouvé ses jambes de 20 ans, lui qui en a 31 bien tassés désormais.

Bien que moins attendues que le retour de Karim Benzema en équipe de France, les retrouvailles de Thomas Müller avec la sélection allemande seront scrutées de près.

  • Robert Lewandowski (Pologne)

Cette saison, Robert Lewandowski a tout écrasé sur son passage, s’adjugeant le record impressionnant du plus grand nombre de buts inscrits en Bundesliga sur une saison (41).

48 buts en 40 rencontres disputées toutes compétitions confondues, le Polonais réalise une saison stratosphérique et ne compte pas s’arrêter en si bon chemin. Avec la Pologne, Lewandowski ne part pas favori et il est toujours beaucoup plus compliqué pour l’attaquant du Bayern de rayonner en sélection.

Pourtant, il conserve sa soif inépuisable du but et demeure aujourd’hui le meilleur buteur de l’histoire des aigles blancs avec 65 réalisations. Dans un groupe E à sa portée avec l’Espagne, la Slovaquie et la Suède, la Pologne a tout pour jouer les trouble-fêtes de cet Euro et créer la surprise., même si, avec le forfait de Milik, Lewandowski perd son compère d'attaque.

  • Memphis Depay (Pays-Bas)

Il ne fera désormais plus le bonheur de Lyon, mais il devrait continuer de faire celui de sa sélection. Alors que sa future destination encore inconnue est dans toutes les têtes, Memphis Depay a une autre mission cet été : l’Euro avec les Pays-Bas.

Memphis Depay sous le maillot de la sélection des Pays-Bas contre la Bosnie-Herzégovine en Ligue des Nations, le 15 novembre 2020 à Amsterdam
Memphis Depay sous le maillot de la sélection des Pays-Bas contre la Bosnie-Herzégovine en Ligue des Nations, le 15 novembre 2020 à Amsterdam © JOHN THYS © 2019 AFP

Après sa rupture des ligaments croisés en décembre 2019, il était difficile d’imaginer le Néerlandais signer une dernière saison avec l'OL aussi étincelante sur le plan personnel (20 buts et 12 passes décisives en Ligue 1) pour son retour à la compétition. Pourtant, l’attaquant de 27 ans a quitté Lyon sur un échec, ne parvenant pas à accrocher un billet pour la Ligue des champions la saison prochaine.

Alors qu’il s’apprête à ouvrir un nouveau chapitre de sa carrière la saison prochaine, Memphis Depay aura déjà l’occasion de s’illustrer avec les Oranje cet été. De quoi faire encore un peu plus flamber sa cote.

  • Bruno Fernandes (Portugal)

Depuis son arrivée en Angleterre, Bruno Fernandes est passé dans une autre dimension. Avec 28 buts et 17 passes décisives à son actif toutes compétitions confondues cette saison avec Manchester United, le Portugais est devenu le chef d’orchestre des Red Devils en à peine quelques mois.

Désormais, l’ancien pensionnaire du Sporting doit étendre son influence jusqu’en sélection où il sera l’un joueurs les plus attendus pour épauler Cristiano Ronaldo et les siens. Chose qu’il n’a pas tout à fait réussi à faire pour le moment alors que son compteur de buts reste bloqué à deux petites unités après 27 sélections. Le Portugais sait ce qui lui reste à faire pour franchir un nouveau cap.

dossier :

Euro 2020

Luca Demange