RMC Sport
en direct

Euro en direct: "On sera prêt" assure Sissoko

Moussa Sissoko

Moussa Sissoko - ICON Sport

L'Euro a enfin débuté avec un an de retard en raison de la crise du coronavirus. Après le match d'ouvertude remporté par l'Italie contre la Turquie (3-0), place à la deuxième journée ce samedi avec trois matchs au programme dont l'entrée en lice de la Belgique. Toutes les informations sur la compétition sont à retrouver dans le direct commenté sur RMC Sport.

L'improbable concours de glissades des Autrichiens

Visiblement, le groupe vit bien au sein de la sélection autrichienne. Alors qu'ils devaient s'entraîner ce samedi à Bucarest, à la veille de leur premier match de l'Euro face à la Macédoine du Nord, David Alaba et ses coéquipiers ont eu la surprise de découvrir des trombes d'eau. Pas grave, ils ont improvisé un improbable concours de glissades. Et pourquoi pas ?

Pays de Galles-Suisse: Embolo récompensé

Le Suisse Breel Embolo a été élu "homme du match" à l'issue de la rencontre entre la Nati et le pays de Galles (1-1). Le joueur de Gladbach a inscrit le premier but suisse, de la tête.

Belgique-Russie : l'ambiance monte doucement

On va dire qu’il s’agit d’un petit frémissement d’ambiance à St-Pétersbourg à quelques heures de l’entrée en lice de la Russie dans cet Euro. Mais on n’est très loin de l’engouement de la Coupe du monde 2018. Alors qu’il y a beaucoup de monde dans les rues, que les bars et restaurants sont pleins, qu’il fait beau, les supporters ont tardé à se montrer en ce jour de la Russie (férié/fête de la Souveraineté de la Fédération de Russie). En début d’après-midi, les premiers maillots de la Sbornaya étaient aperçus, surtout près de la cathédrale du Christ-Saint-Sauveur où l’UEFA a installé un "Fan Village" accessible grâce à la Fan ID. Quelques grappes de supporters belges étaient aussi présentes en terrasse. A la sortie de la station de métro Nevsky Prospekt, des photos relatant l’histoire de l’Euro ont été installées à côté d’un stand d’animation de l’UEFA. De quoi rendre visible et rappeler l’organisation de l’événement dans la cité impériale qui accueillera sept matches de la compétition. Près de 30.000 personnes (jauge de 50%) sont attendus ce soir au stade Krestovsky situé sur l’île du même nom qui a été totalement bouclée par les forces de l’ordre, très visibles autour de l’enceinte.

(LB)

République tchèque : le gardien Pavlenka forfait pour l'Euro

Coup dur pour les Tchèques qui perdent leur gardien de but Jiri Pavlenka. Blessé au dos, le portier du Werder Brême doit déclarer forfait pour l'Euro, annonce sa Fédération. L'ancien Rennais Tomas Koubek (28 ans, Augsbourg) a été appelé pour le remplacer. La République tchèque entre en lice lundi face à l'Ecosse (15h).

Fin de la conférence de presse des Bleus

C'est terminé pour la conférence de presse de l'équipe de France avec Presnel Kimpembe et Moussa Sissoko.

Sur Hugo Lloris

Sissoko : "C'est un joueur de haut niveau depuis plusieurs années. C'est une personne que j'apprécie beaucoup, un homme bon et un très bon joueur. Chapeau et respect pour ce qu'il fait."

Quel rôle sur le terrain ?

Sissoko : "Depuis que je suis en sélection, j'ai évolué à pas mal de postes. Nous n'avons pas échangé sur cela. C'est impossible de le dire aujourd'hui car chaque match est différent. Il aura des décisions à prendre. Tout le monde devra se tenir prêt. Les cinq changements ? L'état d'esprit reste le même. Il y aura plus de joueurs impliqués. Le coach aura plus d'options, de choix. Il faudra utiliser ces joueurs frais aux bons moments."

Trois joueurs en tribunes à chaque match, ça fait peur ?

Sissoko : "On est conscient, le coach nous l'a dit dès le premier jour, il y aura des choix à faire. Aucune liste n'a été établie. Il n'y aura pas de temps pour tirer la gueule car on aura besoin de tout le monde. Tout le monde sera important, sans état d'âme."

Commencer en dernier, c'est plus de pression ?

Sissoko : "On a regardé le match de l'Italie qui a fait une belle prestation. Elle fait partie des favorites. On essaie de regarder le plus de matchs possible. Trop penser football peut nous tuer alors on ne les regarde pas tous. Si on fait les choses bien, on peut faire de belles choses. L'équipe est en nette progression. On sait que cette compet tient à coeur à chaque joueur. On sera prêts."

La réputation de Pogba en mode machine de guerre en competition

Sissoko : "Quand la compétition commence, chaque joueur se surpasse. C'est ce que fait Paul. On attend les grands joueurs dans les grands moments. J'espère qu'on verra un grand Pogba à l'Euro et surtout une grande équipe de France."

Sentiment de revanche par rapport à l'Euro 2016

Sissoko : "On ne peut plus revenir en arrière, il faut regarder de l'avant. Il faut écrire notre propre histoire. Si on a gagne, cela ne changera rien à ce qui a pu se passer précédemment. La finale de 2016 ? Cela a été des semaines compliquées. On voulait soulever ce trohée à la maison, devant notre public. Il fallait le digérer. Cela fait partie du football, cela nous a permis de grandir."

Son statut de "soldat" de Deschamps

Sissoko : "Je l'entends souvent... Je suis un joueur qui ne rechigne jamais, j'ai toujours le même objectif aider l'équipe. On a un groupe nombreux. Il faut répondre aux attentes du sélectionneur."

Sur le match contre l'Allemagne

Sissoko : "Il n'y a pas de préférence, l'objectif reste le même, gagner chaque match. L'Allemagne est une grosse nation, ils voudront tout faire pour briller. Ce sera difficile en Allemagne. On va tout faire pour l'emporter."

Sur la régularité des Bleus

Sissoko : "Cette équipe a plus de maturité, d'assurance, cela fait un certain temps que les joueurs évoluent ensemble. Les joueurs qui sont arrivés depuis la finale de l'Euro ont apporté de la fraîcheur. L'équipe grandit, avec plus de stabilité et de maturité."

Sissoko sur son rôle dans le groupe

Sissoko : "Je suis un joueur assez expérimenté, j'essaie d'apporter cette expérience aux plus jeunes."

Sur le niveau des adversaires en matchs de préparation

Kimpembe regrette le carton rouge dans les rangs gallois. "J'aurais aimé être un peu dans le dur."

Sur le 11 des Bleus

Kimpembe : "J'ai la chance de pouvoir jouer au PSG avec des grands joueurs, c'est la même chose en sélection. Comparer les deux.... Je ne sais pas."

Sur l'avenir incertain de Mbappé au PSG

Kimpembe : "Kylian est un grand garçon, il sait ce qu'il doit faire, il fera le bon choix pour son avenir. Pour l'instant, c'est l'Euro dans sa tête."

Sur l'impatience de débuter l'Euro

Kimpembe : "On a envie de commencer, on a regardé Italie-Turquie, on est tous très impatient de pouvoir débuter."

Son association avec Varane

Kimpembe : "Raph et Marqui (Marquinhos) sont deux profils qui se ressemblent, ce sont deux leaders et deux joueurs très intelligents."

Différence avec l'avant-Mondial 2018

Kimpembe : "C'est pareil, il n'y a pas grand chose qui change. Il ne va pas falloir s'endormir avec une poule aussi relevée."

Sur ses progrès depuis le Mondial 2018

Kimpembe : "Sur la concentration, dans la maturité aussi, j'ai pris de l'expérience, notamment avec le PSG en Ligue des champions. En sélection, j'ai beaucoup échangé avec le coach qui me demandait de jouer plus simple."

Pogba, un joueur de compétition ?

Kimpembe : "On connait tous Paul et ses talents de leader pour rassembler les coéquipiers. Il a cette façon de faire qui est naturelle. Il arrive à nous parler quand il le faut, sur le vestiaire ou le terrain."

C'est toujours DJ Kimpembe ?

Kimpembe dit d'abord qu'il a gagné en maturité. Sur la musique, le Parisien déclare : "C'est mon côté extraverti. Il faut savoir mettre l'ambiance aux bons moments."

Pogba au PSG ?

Kimpembe : "Je n'en ai pas parlé ave lui (rires), c'est un grand garçon, n'importe quel club serait ravi de l'acceuillir. Cela ne dépend que de lui et de son agent."

Les Bleus prêts ?

Kimpembe : "On se sent très bien, il reste quelques entraînements pour peaufiner les détails."

Kimpembé pressé de débuter l'Euro

Kimpembe : "Je me prépare toujours de la même façon, le plus important est d'être prêt et concentré. On est tous pressés de démarrer la compétition."

C'est parti avec Kimpembe

Kimpembe : "L'excitation monte petit à petit, on s'est bien préparé pour ce match."

Kimpembe et Sissoko en conférence de presse

Presnel Kimpembe et Moussa Sissoko sont attendus en conférence de presse ce samedi à partir de 16h, à trois jours du choc France-Allemagne.

Espagne: les 17 réservistes quittent la bulle sanitaire parallèle

La sélection espagnole a fait une haie d'honneur samedi pour remercier les 17 réservistes appelés pour pallier d'éventuels forfaits liés au Covid-19 qui ont quitté leurs équipiers après avoir passé trois jours au camp de base de Las Rozas (banlieue nord-ouest de Madrid).

"Une session matinale d'entraînement a servi à mettre un terme au travail des 17 joueurs qui ont fait partie ces derniers jours de la bulle (sanitaire) parallèle à la sélection espagnole", précise la fédération espagnole (RFEF) dans un communiqué diffusé samedi matin.

Le sélectionneur espagnol Luis Enrique avait convoqué en urgence six joueurs en début de semaine, après l'annonce du test positif au Covid-19 du capitaine Sergio Busquets, dimanche. Il avait ensuite appelé onze autres jeunes joueurs de la sélection des moins de 21 ans, qui a remplacé la "Roja" lors du match amical contre la Lituanie mardi soir à Leganés (4-0).

(AFP)

De Ligt forfait pour le premier match des Pays-Bas

Les Pays-Bas aborderont leur premier match de l'Euro-2020 contre l'Ukraine dimanche sans leur défenseur central Matthijs de Ligt, qui se remet d'une blessure à l'aine, a confirmé samedi le sélectionneur Frank de Boer.

"C'est un peu trop tôt, donc nous ne voulons pas prendre de risques avec lui et nous avons aussi deux autres matches à disputer en phase de groupe", a déclaré De Boer lors d'une conférence de presse. "Sa blessure n'est pas si grave que ça et nous sommes sûrs qu'il jouera un rôle dans le match suivant", a ajouté le technicien.

Le défenseur de la Juventus a manqué le dernier match de préparation des Pays-Bas à l'Euro contre la Géorgie (3-0) le 6 juin. Son absence est un coup dur pour les Pays-Bas également privés pour l'ensemble du tournoi de leur capitaine et défenseur central, Virgil van Dijk, blessé au ligament croisé antérieur d'un genou depuis octobre 2020.

(AFP)

Allemagne: Jonas Hofmann s’entraîne à part

A J-3 avant France-Allemagne, 25 joueurs de Joachim Löw se sont entraînés ce samedi matin sur la pelouse de l'Adi Dassler Stadium, sur le campus d'Adidas à Herzogenaurach, où la Mannschaft s'est établie pendant cet Euro. Jonas Hofmann s'entraîne individuellement dans la salle de musculation depuis une petite blessure au genou jeudi. Le staff allemand le garde car il considère que sa participation à l'Euro n'est pas remise en cause. Concernant Leon Goretzka, il participe normalement aux entraînements mais est toujours annoncé forfait pour le premier match contre la France. Les Allemands ont eu droit à un petit jeu avec ballon pendant les 15 premières minutes ouvertes à la presse (toro et pompes pour celui qui perd le ballon). Thomas Müller, de retour en sélection, est toujours celui qui met l'ambiance et charrie ses coéquipiers.

(KM)

Pays de Galles - Suisse : les compositions dévoilées

Les compositions du match pays de Galles-Suisse (15h) ont été dévoilées. Xherdan Shaqiri est titulaire avec la Suisse, Gareth Bale aussi côté gallois.

La composition galloise : Ward - Roberts, Rodon, Davies, Mepham - Morell, Allen, Ramsey - James, Moore, Bale.

La composition suisse : Sommer - Mbabu, Elvedi, Akanji, Schar, Rodriguez - Xhaka, Freuler - Shaqiri, Seferovic - Embolo.

>> Galles-Suisse en direct

Italie : Florenzi blessé et absent contre la Suisse

L’arrière droit de l’Italie Alessandro Florenzi est sorti à la pause face à la Turquie, ce vendredi en match d’ouverture de l’Euro. Selon Sky Sport, le joueur prêté au PSG cette saison souffre d’une contracture au mollet. Il sera forfait pour le 2e match de la sélection italienne contre la Suisse, mercredi à Rome.

Equipe de France : Benzema "content de reprendre bientôt l’entraînement"

Dans une vidéo postée ce samedi matin par la FFF, Karim Benzema assure qu’il ne ressent "plus de douleur" après la béquille reçue mardi face à la Bulgarie. Après avoir effectué, comme Antoine Griezmann, des exercices avec les kinés de l’équipe de France, l’avant-centre du Real Madrid a glissé : "Impeccable, super content… Plus de douleur, on a fait un peu de travail sur les appuis, les passes parce que j’ai pris une bonne béquille lors du dernier match. Ça s’est plutôt bien passé. Parfait. Je suis content de reprendre bientôt l’entraînement." Benzema et les Tricolores entrent en lice à l’Euro face à l’Allemagne, mardi soir à Munich.

Pays-Bas: un avion survole le camp d'entrainement pour réclamer le 4-3-3

Les supporters néerlandais ne manquent pas d'imagination. En proie à de nombreuses critiques liées à ses choix tactiques et notamment le dispositif à cinq défenseurs qu'il met en place, le sélectionneur néerlandais Frank De Boer a reçu un petit message ce samedi matin. En effet, un avion a survolé le camp d'entraînement des 'Oranje' avec le message suivant "Frank, joue en 4-3-3". Voilà qui est clair.

Espagne : Diego Llorente retrouve la sélection

Testé positif au Covid-19 mercredi avec la sélection espagnole, Diego Llorente a depuis enchaîné 4 tests négatifs, ce qui a conduit l'Espagne à le réintégrer à son groupe. Le défenseur de Leeds a été chaleureusement accueilli par ses coéquipiers.

Coman rêve d'une revanche à l'Euro

Avec déjà 24 titres en club, Kingsley Coman doit maintenant combler un manque en sélection. Finaliste de l'Euro 2016 mais absent du Mondial 2018, l'ailier du Bayern et de l'équipe de France espère remporter un trophée majeur avec le groupe entraîné par Didier Deschamps. L'ancien joueur du PSG a même détaillé son ambition personnelle: marquer en finale, le 11 juillet dans le mythique stade Wembley à Londres.

"Ce serait magnifique, ce serait comme une revanche, a estimé le Tricolore dans un entretien pour le journal L’Equipe. Moi je reste sur la défaite en finale de l’Euro 2016. Je n’étais pas là, en Russie. C’est l’objectif, de gagner l’Euro, et d’avoir un rôle: d’être décisif quand je peux, forcément."

Pogba ne veut pas d'excès de confiance

Intrerrogé par TF1 à quatre jours du match contre l'Allemagne, mardi soir à Munich, Paul Pogba a affiché ses ambitions pour l'Euro. Si le milieu des Bleus rêve du titre, il ne veut surtout pas céder à l'excès de confiance avant l'entrée en lice de la France dans le groupe de la mort.

"On ne va pas trop se gonfler, on va avoir la bonne mentalité, a ainsi expliqué le milieu de Manchester United. On va avoir la mentalité juste pour aller gagner cette coupe."

Bonjour à tous,

Après une jolie cérémonie d'ouverture, l'Euro 2020 a débuté ce vendredi avec un alléchant duel entre l'Italie et la Turquie. Devant son public à Rome, la Nazionale a signé une belle victoire (3-0) et a pris la tête du groupe A.

Ce samedi, trois rencontres sont au programme de la deuxième journée de compétition. Dès 15h, le pays de Galles et Gareth Bale défient la Suisse de Xherdan Shaqiri et Granit Xhaka. A 18h, le Danemark fera face à la Finlande. Enfin à 21h, l'un des favoris de la compétition, la Belgique, voudra bien débuter contre la Russie.

>> L'intégralité des matchs de l'Euro est accessible via l'offre RMC Sport-beIN Sports

RMC sport