RMC Sport

Euro: face à la Finlande, la Russie se réveille

Les Russes se sont imposés mercredi, contre la Finlande (1-0), grâce à un but d’Alekseï Mirantchouk. Loin d’être flamboyants, ils lancent malgré tout leur Euro et peuvent croire en leur qualification pour les huitièmes de finale.

La Finlande allait-elle être la surprise de ce groupe B? Les Nordiques ont remporté leur premier match en compétition majeure samedi contre le Danemark (1-0), dans des conditions très particulières, dans une rencontre interrompue après le malaise cardiaque Christian Eriksen. Après plusieurs heures à tergiverser, les Finlandais, eux aussi sous le choc, avaient dû retourner sur le terrain, pour finalement s’imposer.

>> Euro: revivez Finlande-Russie (0-1)

Mercredi après-midi à Saint-Pétersbourg, les Finlandais ont cru être sur la route d’une deuxième victoire, quand Joel Pohjanpalo a marqué dès la 3e minute. Mais le but a finalement été refusé pour hors-jeu.

L’éclair Mirantchouk

C’est en fait les Russes qui ont pris le contrôle de la rencontre. Les joueurs de Stanislav Tchertchessov devaient se racheter, après leur lourde défaite inaugurale contre la Belgique (3-0). Un deuxième faux-pas les aurait presque déjà condamnés. La Russie a dominé toute la première mi-temps et a concrétisé cette mainmise juste avant la pause (45e+2). Après s’être baladé dans la surface, Alekseï Mirantchouk a trouvé la lucarne gauche de Hradecky. Après une bonne première période, les Russes ont ralenti la cadence.

Malgré une deuxième mi-temps plus laborieuse, la Russie a eu l’occasion d’aggraver le score à la 71e après un centre de Dziouba pour Kouzyaïev. Mais le joueur du Zénith Saint-Pétersbourg a pris son temps avant de frapper, sûrement trop même. Le gardien finlandais Hradecky a également dégainé une superbe parade pour détourner le ballon.

De leurs côtés, les Finlandais ont longtemps eu beaucoup de mal à conserver le ballon, se sont contentés d’attendre les Russes et de jouer en contre. Ils se sont malgré tout réveillés autour de l’heure de jeu. Pohjanpalo et Pukki ont plusieurs fois créé le danger face au but russe, sans pour autant trouver la faille. Leur dernière occasion, une tête du capitaine Arajuuri après un coup franc, ne donnera rien non plus.

Les Russes se relancent

Cette victoire permet aux Russes de revenir à égalité de points avec la Belgique et le Danemark, qui s’affrontent mercredi (18 heures). La Russie disputera son dernier match de poule contre le Danemark, le 21 juin, et reste en course pour la qualification pour les huitièmes de finale.

L’après-midi des Russes est en revanche ternie par la blessure en première période de Mario Fernandes, mal retombé dans la surface suite à un duel aérien. Nouvelle tuile pour la Russie, qui doit déjà faire sans Yuri Zhirkov, touché à la cuisse contre la Belgique.

LL