RMC Sport

Euro: Lukaku et la Belgique diaboliques pour leur entrée en lice face à la Russie

La Belgique a réussi son entrée dans l'Euro, avec une solide victoire 3-0 contre la Russie, à Saint-Pétersbourg. Les Diables Rouges ont pu compter sur un but de Thomas Meunier et un doublé de Romelu Lukaku, qui n'a pas manqué d'avoir une pensée pour son coéquipier de club Christian Eriksen.

Les Diables Rouges n'ont pas eu besoin d'Eden Hazard, ni de Kevin De Bruyne, pour lancer leur Euro. Grâce à des buts de Romelu Lukaku et de Thomas Meunier, la Belgique s'est imposée 3-0 contre la Russie, samedi soir pour son premier match dans le tournoi. Ce résultat lui permet de s'emparer de la tête de la poule B.

Le contexte n'était pas évident pour les Belges. Au coup d'envoi, les supporters russes du stade Krestovski de Saint-Pétersbourg leur ont bien rappelé qu'ils jouaient à l'extérieur. Bon nombre de spectateurs n'ont pas manqué d'exprimer leur mécontentement, lorsqu'ils ont posé le genou à terre en soutien au mouvement Black Lives Matter. Les sifflets se sont même prolongés au cours des premières minutes de la rencontre.

Surtout, la préparation du match a été perturbée par le terrible arrêt cardiaque de Christian Eriksen, survenu quelques heures plus tôt en plein Danemark-Finlande (0-1). Dans le groupe de Roberto Martinez, ils sont quatre à bien connaître le meneur de jeu danois: Toby Alderweireld, Jan Vertonghen, Nacer Chadli et Romelu Lukaku. "On est là pour faire le job, mais ce n’est pas comme ça qu’on imaginait la préparation d’un match comme celui-ci", a commenté le sélectionneur avant le début de la rencontre.

"Chris, I love you!"

Le job, Romelu Lukaku l'a fait. Le puissant numéro 9 a provoqué la chance pour qu'une position de hors-jeu lui permette, grâce à une intervention manquée du défenseur russe Andrey Semenov, d'ouvrir le score d'une frappe croisée (10e). Il s'est alors dirigé vers une caméra en bord de terrain pour dédier le but à son coéquipier danois de l'Inter: "Chris, Chris, I love you". En fin de match, il n'a eu besoin d'aucune aide adverse pour lancer une accélération fulgurante et fusiller Anton Shunin (88e).

Entre temps, les Belges s'étaient mis à l'abri dès la première période grâce à l'opportunisme de Thomas Meunier. Le latéral droit du Borussia Dortmund, devenu remplaçant, était entré en jeu quelques minutes plus tôt après la blessure à la tête de Timothy Castagne (34e).

Les Belges filent à Copenhague

Ce deuxième but validait déjà la dynamique de la rencontre, avec une équipe belge dominatrice et franchement peu inquiétée par l'apathique sélection russe. Il n'y avait ainsi rien à craindre pour Eden Hazard, qui a gratté une vingtaine de minutes de temps de jeu pour se remettre dans le bain après une nouvelle saison plombée par les blessures.

La Belgique va devoir s'envoler pour Copenhague, afin d'affronter un Danemark qui risque d'être encore très affecté par l'accident de Christian Eriksen. Le match est prévu jeudi 17 juin, à 18 heures. La Russie de Stanislav Tchertchessov aura alors déjà défié la Finlande (16 juin, 15 heures).

https://twitter.com/julien_absalon Julien Absalon Journaliste RMC Sport