RMC Sport

France-Allemagne: l'UEFA enquête sur la blessure de Pavard

Dans un match où les Allemands ont commis quelques gestes un peu rudes, Benjamin Pavard a été sonné par Robin Gosens après un violent choc. La Fifpro déplore que la charte anti-commotion cérébrale n’ait pas été appliquée.

L’arbitrage du match remporté par l’équipe de France contre l’Allemagne est au cœur de l’actualité footbalistique au lendemain du précieux succès (1-0) obtenu par les joueurs de Didier Deschamps à Munich, mardi soir. Une victoire qui pourrait laisser des traces tant elle a été difficile à préserver, au terme d’un combat tactique autant que physique face aux hommes de Joachim Löw. Plus d’une fois, les Allemands ont franchi la ligne rouge en termes d’agressivité, sans être averti le plus souvent.

>> Euro: les infos en direct

Sur une action très dangereuse, Benjamin Pavard a été percuté par Robin Gosens en pleine figure, restant longuement sonné avant de reprendre le jeu. A l'heure de jeu, alors que l'Allemagne était menée 1-0 et poussait pour égaliser, Gosens est arrivé lancé dans la surface française et sa cuisse a percuté le visage de Pavard, qui s'est effondré sous la violence du choc. Il a néanmoins pu se relever et reprendre la partie peu après. "J'ai pris un sacré choc. J'étais un peu KO pendant 10 à 15 secondes. Après, ça allait mieux", a expliqué le joueur sur beIN Sports après la rencontre.

L'UEFA ouvre une enquête

"La Fifpro est en contact avec l’UEFA pour savoir pourquoi la charte sur les commotions cérébrales n’a pas été appliquée et pourquoi Benjamin Pavard n’a pas quitté le terrain lors du match entre la France et l’Allemagne, a indiqué le syndicat des joueurs Fifpro. La semaine dernière, la FIFPRO a accueilli favorablement la Charte sur les commotions cérébrales et a souligné l'importance de sa mise en œuvre par le personnel médical afin de protéger les joueurs."

La saisine a visiblement produit son effet, puisque depuis ce mercredi matin, l'UEFA enquête sur les circonstances de la sortie temporaire de Benjamin Pavard. L’instance européenne doit déterminer si le joueur était en état de continuer la rencontre, mais également si la gravité de la faute ne méritait pas un carton rouge. Robin Gosens risque donc une suspension.

Benjamin Pavard a participé normalement au décrassage des titulaires ce mercredi à Munich, et n’a pas présenté de signes extérieur de troubles après avoir été examiné une nouvelle fois par le Docteur Frank Le Gall, médecin des Bleus, ce mercredi matin. Sur le terrain mardi, le docteur des Bleus s’est assuré qu’il n’y avait aucun signe d’une commotion cérébrale.

QM avec Loïc Tanzi et Mohamed Bouhafsi