RMC Sport

Italie-Angleterre: le message poignant de Chiellini après le sacre

Giorgio Chiellini, capitaine de l’Italie, a publié un message très émouvant sur les réseaux sociaux après la victoire de l’Italie face à l’Angleterre en finale de l’Euro 2021 (1-1, 3 tab 2), dimanche.

Giorgio Chiellini a décroché le premier titre sa carrière avec l’Italie à 36 ans, dimanche. Une consécration vécue avec le recul des vieux sages par le capitaine de la Nazionale. Il a publié un message très émouvant sur son compte Twitter à l’issue de la rencontre pour associer tous les supporters à ce sacre mais surtout le personnel soignant et les victimes de la pandémie du coronavirus.

"Merci à vous, a écrit le défenseur. À vous tous. Parce que dans cette incroyable aventure, nous vous avons amené à l'intérieur. Devant nos yeux, vous étiez là. Dans nos cœurs, vous étiez là toi."

"La douleur de ceux qui ont souffert, poursuit-il. Les efforts de ceux qui ont été mis à genoux par la pandémie. L'envie de revenir à la vie. Les visages des femmes, des hommes, des vieux, des jeunes, des enfants et de ceux qui nous ont sauvé la vie: les médecins. Vous nous avez poussé. Vous nous avez aidé. Vous avez chanté avec nous. Le résultat n'est qu'une partie du jeu mais ce résultat, cette victoire, ces larmes de joie vous sont dédiées. Nous avons écrit l'histoire! Forza Azzurra!"

>> Suivez toutes les infos sur l'Euro EN DIRECT

Le mythique défenseur de la Juventus Turin a participé à assurer la solidité défensive de cette équipe aux côtés de son inséparable compère, Leonardo Bonucci, en défense centrale. Dimanche, Chiellini s’est distingué par une grosse faute sur Bukayo Saka à quelques secondes de la fin du temps réglementaire en retenant le jeune attaquant anglais par le col alors que ce dernier l’avait pris de vitesse. Un sacrifice qui a évité une dernière occasion très dangereuse pour l’Angleterre et qui lui a valu un carton jaune logique.

Chiellini avait aussi marqué les esprits par sa décontraction avant la séance de tirs au but face à l’Espagne en demi-finales (1-1, 4 tab 2). Il avait chambré Jordi Alba, capitaine espagnol, et plaisanté avec les arbitres au moment du toss. Dimanche, il a touché le graal en levant le trophée de champion d’Europe.

NC