RMC Sport

OM-Leipzig: cinq raisons de croire à la qualification de Marseille

Florian Thauvin et Maxime Lopez

Florian Thauvin et Maxime Lopez - AFP

Après deux soirées de Ligue des champions intenses, l'Olympique de Marseille affronte le RasenBallsport Leipzig ce jeudi à l'occasion du quart de finale retour de Ligue Europa. Battu en Allemagne (1-0) au match aller, l'OM peut encore y croire. La preuve en cinq raisons.

A guichets fermés, le Vélodrome va être bouillant

Alors qu'il n'étaient que 37.000 spectateurs contre Bilbao et 22.000 contre Braga, les Marseillais se déplaceront en nombre ce jeudi soir pour soutenir et encourager leur équipe favorite. Marseille disputera son match à guichets fermés puisqu'au moins 61 000 personnes sont attendues. On sait déjà que le record européen pour l'OM de 58.897 personnes, en 2004 face à Newcastle, sera battu. A voir si Marseille arrivera à battre le record du Vélodrome avec 65.252 supporters contre le PSG en février 2017.

A lire > Le message de Dugarry aux supporters marseillais

Dans Team Duga, Christophe Dugarry annonçait hier: "Les supporters doivent aider. On n'a pas senti, depuis le début de la saison, cette harmonie, cette symbiose avec l'équipe. Les Marseillais en sont capables. Ce stade est propice à une ambiance survoltée. C'est un stade tout simplement magique. Presque 70.000 personnes, c'est juste un stade incroyable, et il doit jouer son rôle, bien évidemment."

L’ambiance du Vélodrome peut faire peur à Timo Werner

Beaucoup de public annonce beaucoup d’ambiance. De quoi déplaire fortement à Timo Werner, l’attaquant phare du RB Leipzig. Le buteur allemand avait fait un malaise contre le Besiktas en phase de poules de la Ligue des champions, en raison du bruit généré par les supporters stambouliotes. L’annonce officielle était une blessure musculaire liée à un choc reçu avant le match mais depuis, Werner est catalogué comme un joueur n’aimant pas les grosses ambiances et surtout les sifflets aigus. Il a l’occasion de faire taire la rumeur ce soir.

Marseille était plus dangereux au match aller que Leipzig

Lors du match aller, Marseille s’est montré plus dangereux que le RB Leipzig, malgré la défaite (1-0). L'OM avait dominé et a eu des regrets. Au total, les Olympiens avaient frappé au but à 16 reprises contre 10 pour Leipzig. Les Allemands ont été très efficaces puisqu’ils n’ont cadré qu’une seule fois, c'est-à-dire sur le but de Werner suite à l’erreur de Pelé. Marseille a cadré à trois reprises, a touché la transversale, a buté sur Gulacsi. A domicile, et avec la ferveur populaire, l’OM sera sûrement plus tranchant et plus efficace.

De plus, lundi soir, Leipzig a perdu 4-1 à domicile contre Leverkusen, après sept matches sans défaite. Une leçon de football qui a sûrement mis un peu de doute dans les esprits allemands avant la confrontation contre l’OM.

Florian Thauvin de retour

Privé d'Adil Rami, Steve Mandanda, Rolando et de Florian Thauvin, l’OM avait fait très bonne figure au match aller. S’il n'est pas certain d'être titulaire ce jeudi, Florian Thauvin est de retour dans le groupe. De quoi augmenter la confiance phocéenne face à cet handicap d'un but à remonter.

Leipzig n’a pas l’expérience des grands rendez-vous d’Europe

Pour une première campagne européenne, il faut admettre que le RB Leipzig s’en sort très bien. Une troisième place devant l’AS Monaco en Ligue des champions, une victoire prometteuse contre le FC Porto à domicile (3-2), et contre Monaco à l’extérieur (4-1). Mais alors que les Allemands pouvaient encore espérer une qualification en huitièmes de finale et que le Besiktas était déjà qualifié, Leipzig a craqué contre les Turcs à la Red Bull Arena: un penalty et un but à la dernière minute de Talisca ont eu raison de l’avenir des Allemands dans la compétition. Finalement, la victoire de Porto contre Monaco n'aurait pas permis à Leipzig de passer un tour supplémentaire.

A lire > André Fournel, speaker du Vélodrome: "Si on a joué autant de finales et demi-finales, ce n’est pas pour rien"

En Ligue Europa, Leipzig s’est toujours surpassé au match aller avec une victoire 3-1 à l’extérieur contre Naples en seizièmes et contre le Zenit en huitièmes (2-1). Mais au match retour, les Allemands se sont fait peur, ils ont perdu 2-0 chez eux contre les Italiens et ont fait match nul contre le Zenit. Marseille va pouvoir s’inspirer de ces trois matches pour mettre la pression d’entrée de jeu.

Par RT