RMC Sport

OM-Leipzig: Werner, aux oreilles fragiles, redoute les sifflets aigus du Vélodrome

Timo Werner

Timo Werner - AFP

Depuis qu'il a été victime d'un malaise lors d'une rencontre à Istanbul en raison du bruit généré par les fans du Besiktas, Timo Werner a la réputation de ne pas supporters les chaudes ambiances. Pas franchement rassurant pour le RB Leipzig, qui se déplace jeudi au Vélodrome en quart de finale retour de la Ligue Europa.

C'est une étiquette qui lui colle à la peau depuis un malaise à Istanbul le 26 septembre dernier. Ce soir-là, Timo Werner était sorti à la 32e minute en phase de poules de la Ligue des champions face au Besiktas, victime d'un malaise en raison du niveau sonore incroyable du stade stambouliote. L'attaquant du RB Leipzig avait manqué les trois rencontres suivantes, et les médecins avaient découvert un problème de blocage musculaire dans le cou et la mâchoire, probablement consécutif à un coup reçu quelques semaines plus tôt. Depuis, Werner est catalogué comme un joueur qui ne supporte pas les grosses ambiances.

Il redoute les sifflets aigus

De quoi inquiéter les fans de Leipzig, alors que leur club se déplace jeudi au Vélodrome pour y défier l'OM en quart de finale retour de la Ligue Europa. L'international allemand de 22 ans, qui souffre d'une douleur à la cuisse et qui s'est contenté de quelques exercices individuels mercredi matin à l'entraînement, n'est toutefois pas sûr de pouvoir tenir sa place. Mais s'il est finalement déclaré apte à disputer cette rencontre, Werner pourrait rencontrer quelques problèmes, tant le Vélodrome risque de faire du bruit avec plus de 60.000 spectateurs attendus en tribunes.

A lire aussi >> Le message de Dugarry aux supporters marseillais

Une sensibilité au bruit confirmée mercredi par les journalistes allemands malgré le démenti du club. Plus que le bruit général des stades, Werner redoute surtout les sifflets aigus, alors que Leipzig compte sur lui pour confirmer son résultat obtenu à l'aller en Allemagne (1-0) et ainsi rejoindre le dernier carré de la compétition.

VIDEO - Frank Leboeuf : "L'OM est à sa place"

RR avec Florent Germain