RMC Sport

Rennes: Létang explique l'échec contre Arsenal, mais reste positif

Invité ce vendredi de l'émission Ici c'est Willy, le président rennais Olivier Létang a livré son analyse sur l'élimination de son club face à Arsenal en huitièmes de finale de la Ligue Europa. S'il ne cache pas une certaine déception, il rappelle que son équipe a encore une belle fin de saison à disputer.

Le Stade Rennais a perdu, mais a grandi. S’il a été sorti par Arsenal en huitièmes de finale de la Ligue Europa en prenant une gifle jeudi à l’Emirates Stadium (3-0), une semaine après sa belle victoire décrochée à l’aller dans un Roazhon Park bouillant (3-1), le club breton a écrit à travers ce parcours européen l’une des plus belles pages de son histoire.

"Est-ce qu’il y a de la frustration et de la déception chez nous parce qu’on souhaitait se qualifier? Oui. Est-ce qu’il doit y avoir des regrets? Non. On est tombés sur une équipe qui était plus forte que nous. Le regret, c’est de ne pas avoir forcément joué ce match. Les joueurs n’étaient pas libérés comme ils l’ont été lors des matchs précédents. Notre frustration est surtout là. On a l’impression de ne pas avoir joué notre jeu", a analysé le président rennais Olivier Létang, vendredi, dans l’émission Ici c’est Willy.

"On n’a pas suffisamment fait mal à cette équipe d’Arsenal", a observé Létang, qui est également revenu sur la polémique suscitée par l’inversion de ce huitième Rennes-Arsenal. Lors du tirage au sort, les Rennais devaient se déplacer à l’Emirates à l’aller avant de recevoir les Gunners au retour. Mais l’UEFA a inversé l’ordre des matchs en s’appuyant sur un texte précisant qu’il est impossible que deux matchs d’une compétition européenne se disputent le même soir dans une même ville. Or Chelsea, basé à Londres comme Arsenal, devait affronter au même moment le Dynamo Kiev.

"Le texte a été épluché par nos avocats et nos services juridiques. Il n’a pas été rédigé après le tirage au sort, il existait avant. On a échangé avec l’UEFA, on a eu des contacts avec Chelsea. Ce texte est mal rédigé. Mais que voulez-vous faire?", a expliqué Létang sur les ondes de RMC.

"Une vraie fierté et beaucoup de plaisir"

"Vous allez passer du temps et mettre beaucoup d’énergie alors que vous savez que c’est un combat qui est perdu?", a-t-il développé, préférant retenir le solide parcours accompli par son équipe. "L’expérience ne s’achète pas. Arsenal a une grosse expérience. Quand vous préparez les joueurs mais que vous arrivez devant une situation que vous ne connaissez pas, la façon dont on réagit n’est pas forcément celle qu’on avait prévu. Mais je tiens surtout à retenir le positif et le formidable élan populaire qu’il y a eu sur Rennes, en Bretagne et en France. Le Stade Rennais a donné une bonne et une belle image. Il y a eu des décisions arbitrales surprenantes, il y a un hors-jeu sur le deuxième but, mais je ne retiens pas ça. On a une histoire européenne très récente. On parle de lobbying, mais je suis arrivé il y a 15 mois et c’est notre première campagne européenne", a-t-il confié.

"Expliquer aux autres ce qu’il faut faire quand on a 10 ou 15 ans d’expérience en compétition européenne, c’est possible. Nous on préfère garder les pieds sur terre avec beaucoup d’humilité. C’est une vraie fierté et beaucoup de plaisir de voir qu’on a une base de supporters qui met une ambiance formidable partout où ils se déplacent, avec une attitude extraordinaire", a-t-il appuyé.

Pas encore tourné sur la préparation de la prochaine saison

Quid de la suite désormais pour le Stade Rennais? Que faut-il attendre du mercato estival? "On a déjà une saison à terminer, elle est excitante avec une qualification européenne à aller chercher et une demi-finale de Coupe de France contre Lyon. On est concentrés dessus, on fera le point en fin de saison", a répondu Létang. Huitième de Ligue 1, Rennes se déplace dimanche à Bordeaux.

>> Les podcasts de l'émission Ici c'est Willy

>> La Ligue Europa (comme la Ligue des champions), c'est à suivre en exclusivité sur RMC Sport, cliquez ici pour vous abonner

RMC Sport