RMC Sport

Fair-play financier: luxury tax, temps réel... les pistes du futur dispositif de l'UEFA se précisent

Selon le Telegraph, l'UEFA souhaiterait que son prochain fair-play financier puisse agir en temps réel sur les clubs, qui seraient forcés de surveiller de près le coût de leur équipe (indemnités, salaires, commissions).

En fin de vie, de l'aveu même de l'UEFA, le fair-play financier est sur le point d'être révolutionné. Le Daily Telegraph donne ce jeudi de nouveaux éléments sur le fonctionnement du prochain dispositif, pensé pour limiter les excès financiers du football et éviter les fuites en avant de certaines grandes écuries.

S'il semble acquis que le principe de la taxe de luxe (luxury tax) sera utilisé, l'autre nouveauté pourrait être la mise en place d'un contrôle des clubs en temps réel.

Depuis 2010, le fair-play financier impose aux clubs participant aux compétitions européennes de l'UEFA de ne pas cumuler plus de 30 millions d'euros de pertes sur trois ans. En cas d'infraction, diverses sanctions sont possibles, de la simple amende à l'exclusion des coupes d'Europe, en passant par une limitation de l'activité sur le mercato.

Mais l'analyse des comptes se faisait au terme de chaque saison et les sanctions étaient données a posteriori. L'UEFA souhaiterait désormais avoir son mot à dire en temps réel, avec un contrôle continu du "coût de l'effectif" de chaque club.

Les commissions des agents scrutées

Ce coût inclurait les indemnités de transfert, les salaires des joueurs, mais aussi les commissions versées aux agents. La limite serait fixée selon deux critères: un pourcentage par rapport aux revenus du club, mais aussi un plafond défini plus spécifiquement pour chaque club (sans doute pour éviter une sorte de concurrence déloyale des géants aux revenus déjà extraordinaires).

Avec ce nouveau système, un club n'aurait peut-être pas la possibilité de valider un recrutement qui lui ferait dépasser la limite avant d'avoir dégraissé. Un contrôle pourrait aussi être effectué au moment de l'inscription des joueurs pour la Ligue des champions, la Ligue Europa ou la Ligue Europa Conférence. Avec donc le risque que des clubs fautifs soient containts de laisser des joueurs en-dehors de leur effectif pour rentrer dans les clous.

Les discussions pour la mise en place de ce futur fair-play financier doivent se tenir en septembre, à Nyon, au siège de l'UEFA, avec les clubs et les championnats. Peut-être sera-t-il aussi question du fonds de secours à six milliards d'euros, envisagé avec des établissements bancaires pour aider les clubs endettés ou en manque de liquidités.

https://twitter.com/julien_absalon Julien Absalon Journaliste RMC Sport