RMC Sport

France-Suède: Kulusevski, le grand espoir suédois adoubé par Zlatan et Ronaldo

L’équipe de France accueille la Suède, ce mardi au Stade de France (20h45), pour la dernière journée de la Ligue des nations. Déjà qualifiés pour le Final Four, les Bleus tenteront d’emmagasiner de la confiance en vue de l’Euro. Mais ils devront se méfier de Dejan Kulusevski (20 ans), la nouvelle pépite scandinave, qui brille actuellement à la Juventus.

Depuis la retraite internationale de Zlatan Ibrahimovic, il y a quatre ans et demi, la Suède lui cherche un successeur. Et elle l’a peut-être enfin trouvé avec Dejan Kulusevski. A tout juste 20 ans, l’ailier de la Juventus réalise un début de saison très séduisant, aussi bien en club qu’en sélection. Ce sera le danger n°1 pour les Bleus, ce mardi au Stade de France (20h45), lors de la dernière journée de la Ligue des nations. Déjà qualifiés pour le Final Four, les joueurs de Didier Deschamps vont tenter d’emmagasiner de la confiance en vue de l’Euro. Avec le retour de Kylian Mbappé, remis de ses soucis à la cuisse. Mais ils auront fort à faire face aux Scandinaves, qui joueront leur survie dans l’élite de la compétition (la Ligue A).

Le sélectionneur suédois tancé par Zlatan

Janne Andersson, le sélectionneur suédois, comptera sur Kulusevski, buteur décisif il y a trois jours face à la Croatie (2-1), pour mettre le feu à Saint-Denis. Lors du match aller, en septembre dernier (victoire 1-0 des Bleus), il s’était fait reprendre de volée par le roi Zlatan pour l’avoir laissé sur le banc à Stockholm. "Quelle putain de blague! Une autre preuve de l’incompétence de certaines personnes qui étouffent le football suédois", avait pesté Ibrahimovic. C’est dire l’estime qu’il porte à son compatriote, qui compte sept sélections (un but) et pourrait parfaitement être son fils (ils ont 19 ans d’écart). Le taulier de l’AC Milan n’est d’ailleurs pas le seul à être tombé sous le charme du jeune talent d’1,86m, dont les parents sont originaires de Macédoine du Nord. Un pays dont il a porté les couleurs en sélection U17.

"Un grand potentiel", selon Ronaldo

"Je l'aime bien, il a un grand potentiel et c'est un excellent joueur. Nous avons hâte de jouer ensemble", avait déclaré Cristiano Ronaldo il y a deux mois, juste avant la reprise de la Serie A. Depuis, Kulusevski a enchaîné sept titularisations en huit matchs avec la Vieille Dame, dont deux de Ligue des champions. Pour deux buts et une passe décisive. Des débuts très prometteurs pour celui qui s’est révélé la saison passée à Parme (39 matchs, 10 buts, 9 passes décisives). De quoi pousser la Juve à sortir son chéquier dès janvier dernier pour verrouiller son transfert (35 millions d’euros), avant de le prêter à Parme pour qu’il y reste jusqu’à l’été.

Comparé à De Bruyne en Italie

Ailier droit de formation, Dulusevski, pré-formé à IF Brommapojkarna (dans la banlieue de Stockholm, sa ville natale) et lancé dans le grand bain par l’Atalanta en janvier 2019, est capable de jouer à quasiment tous les postes offensifs. La Gazzetta dello Sport n’a pas hésité à le comparer à Kevin De Bruyne. Les observateurs italiens vantent la qualité de dribble, la vista et le goût de l’effort de celui qui porte le n°44 en hommage à Adnan Januzaj. Après une éclosion manquée à Manchester United, l’international belge d’origine kosovare, passé par Dortmund et Sunderland, est aujourd’hui à la Real Sociedad. Autant dire que son grand admirateur a tout pour aller bien plus haut.

https://twitter.com/AlexJaquin Alexandre Jaquin Rédacteur