RMC Sport

Franck Ribéry donne le nom du joueur le plus fort avec lequel il a évolué

L'histoire entre Franck Ribery et le football, du moins comme joueur, est officiellement terminée depuis ce vendredi. Le Français, actuellement en Italie, s'est confié à la Gazzetta dello Sport. Il dévoile les noms des entraîneurs les plus importants de sa carrière, et du meilleur joueur avec lequel il a évolué.

Franck Ribery a officiellement mis un terme à sa carrière de footballeur ce vendredi 21 octobre. Une carrière longue de 22 ans et qui l'aura vu remporter de nombreux titres, notamment une Ligue des champions (2013). Il avait cette même année terminé troisième du Ballon d'or, à quelques points de la victoire.

L'ancien joueur de l'équipe de France (81 sélections, 16 buts) a donné une interview à la Gazzetta Dello Sport, dans laquelle il revient sur plusieurs choses marquantes dans sa carrière. Il s'est notamment confié sur les entraîneurs qui l'ont le plus marqué. S'il y a évidemment Jupp Heynckes, avec qui il a remporté la Ligue des champions (2013), et vécu ses meilleures heures au Bayern, Franck Ribery donne un autre nom, plus surprenant: celui de Jean Fernadez, qui lui avait fait signer son premier contrat professionnel à Metz: "J'avais 21 ans et il me traitait comme un fils", a t-il confié. Si Ribery n'a disputé que 22 matches sous ses ordres, il garde de l'homme un excellent souvenir. C'est le premier à lui avoir fait confiance.

"Une expérience inoubliable"

Au moment d'évoquer le joueur le plus fort avec qui il a évolué, Franck Ribery n'hésite pas longtemps: "Zidane", dit-il. "Avec lui, j'ai eu la chance de disputer la Coupe du monde 2006. C'était ma première fois en équipe nationale et, même si nous avons perdu la finale contre vous (l'Italie), cela reste une expérience inoubliable."

Franck Ribery avait inscrit un but exceptionnel en huitième de finale contre l'Espagne, en se payant le luxe de dribbler Iker Casillas. Même s'il n'a pas eu l'occasion d'évoluer longtemps avec Zinédine Zidane, il garde tout de même de lui un très bon souvenir, celui du meilleur joueur avec lequel il a joué.

P.B