RMC Sport

Barça: la clause qui permettrait à Messi de partir en juin 2020

Selon "El Pais", Lionel Messi aurait la possibilité de lever une clause de son contrat lui permettant de quitter le Barça en juin 2020, alors qu'il est engagé jusqu'en 2021. Une décision qu'il pourrait prendre sans le consentement du club.

La situation n'inquiète pas le Barça, confiant sur la loyauté de son joyau. Officiellement, Lionel Messi est lié avec le FC Barcelone jusqu'en juin 2021. Mais le quotidien espagnol El Pais assure dans son édition de ce jeudi que l'attaquant argentin dispose d'une clause lui permettant de quitter le club de façon anticipée et unilatérale, le 30 juin 2020.

Cette possibilité aurait été introduite dans le contrat de Messi lors de sa huitième prolongation, actée en 2017. Citant des sources du club et d'acteurs ayant participé aux négociations, El Pais assure que cette clause est valable depuis que le quintuple Ballon d'or a fêté ses 32 ans, le 24 juin dernier.

Valable seulement pour un départ vers un petit club?

La décision de lever la clause dépendrait uniquement de la volonté du joueur, aux incroyables statistiques. Le Barça n'aurait donc pas son mot à dire. Le journal espagnol précise cependant ne pas être en mesure de savoir si une pénalité financière est prévue en cas de départ.

Lionel Messi aurait obtenu l'introduction de cette clause, en expliquant ne pas vouloir se sentir prisonnier du FC Barcelone. Le club serait néanmoins confiant et ne craindrait pas l'existence de contacts avec des clubs concurrents. Une assurance qui pourrait s'expliquer par cette précision du Mundo Deportivo, qui croit savoir que la clause de départ n'est valable que si la "Pulga" souhaite rejoindre un club mineur.

La dernière prolongation de contrat s'était accompagnée d'un relèvement de la clause libératoire, passant de 250 à 700 millions d'euros. La rémunération a aussi été nettement revue à la hausse, bien que les nouveaux chiffres n'aient jamais été communiqués. Reste qu'un document issu des négociations, dévoilé par Mediapart dans le cadre des "Football Leaks", évoquait un salaire brut annuel de plus de 100 millions d'euros.

JA