RMC Sport

Barça: pourquoi Griezmann a laissé Braithwaite tirer (et manquer) le penalty face à Eibar

Antoine Griezmann a laissé Martin Braithwaite tirer et manquer un penalty face à Eibar (1-1), mardi. Ronald Koeman, entraîneur du Barça a expliqué pourquoi.

Le FC Barcelone a concédé un piteux match nul (1-1) face à Eibar, 15e de Liga, mardi de la 16e journée. Très peu inspirés jusqu'à l'entrée en jeu d'Ousmane Dembélé, buteur, les Catalans se sont compliqués la tâche en manquant un penalty en début de match (8e) par Martin Braithwaite. En l'absence de Lionel Messi, blessé et dépité par le spectacle proposé depuis les tribunes, le Danois a pris ses responsabilités devant Antoine Griezmann, pourtant prétendant naturel dans cet exercice. 

Mais le Français s'est effacé de bonne grâce devant l'ancien Toulousain. A l'issue de la rencontre, Ronald Koeman, entraîneur des Catalans, a expliqué les raisons de cette décision. "Martin a marqué le dernier penalty qu'il a tiré en Ligue des champions et Antoine a raté le sien, a rappelé le technicien néerlandais. C'était une décision entre eux."

Braithwaite restait en effet sur une réussite face au Dynamo Kiev (4-0) en C1 en novembre dernier alors que Griezmann n'est pas très en réussite dans cet exercice. En novembre face au Betis Séville, il avait manqué sa quatrième dernière tentative de suite. Mardi, Braitwaite a manqué le cadre en tirant à côté du but de Marko Dimitrovic. Il pensait s'être rattrapé en marquant quelques minutes plus tard (24e) mais son but a été annulé pour hors-jeu. Avec cette nouvelle contre-performance, le Barça manque une occasion de se rapprocher du podium. Les Catalans sont actuellement 6es à sept points de l'Atlético de Madrid, leader. 

>> Abonnez-vous aux offres RMC Sport pour regarder la Ligue des champions

"Nous devons admettre que nous avons eu pas mal de problèmes avec la sortie de ballon de derrière, a ajouté Koeman. Nous n'avons pas pu chercher la passe entre les lignes et peut-être avons-nous eu peur de prendre des risques pour trouver Martin (...) La vérité est que certaines erreurs individuelles nous ont coûté beaucoup de points." Il fait référence à celle de Ronald Araujo à l'origine du but d'Eibar.

NC