RMC Sport

Barça-Real: les deux clubs ne veulent pas d'une inversion du Clasico

La Ligue espagnole de football souhaite organiser à Madrid le match Barça-Real prévu le 26 octobre au Camp Nou, en raison des troubles à Barcelone liés à des manifestations d'indépendantistes catalans. Mais cette proposition est jugée défavorablement par les deux clubs, selon la presse locale.

Le Clasico aura-t-il bien lieu samedi 26 octobre au Camp Nou? Rien n'est moins sûr, aussi bien pour la date que pour le lieu. Compte tenu des violences survenues à Barcelone dans le cadre de manifestations organisées contre la condamnation à de la prison ferme de neuf responsables politiques indépendantistes, la Ligue espagnole de football a émis l'idée de faire jouer à Madrid le premier Barça-Real de la saison qui était prévu dans la ville catalane. Le retour se disputerait donc à Barcelone. Mais les deux clubs, officiellement silencieux, sont opposés à ce changement de lieu, selon plusieurs sources citées par MarcaAS et Mundo Deportivo.

D'après ces journaux, le FC Barcelone s'attend à un retour au calme malgré un nouvel appel à la manifestation pour le jour du match. Le club catalan estime néanmoins que la situation de tension n'a pas atteint le niveau observé lors de ce qui est appelé le "1-0", abréviation utilisée pour parler du 1er octobre 2017, date du dernier référendum d'autodétermination de la Catalogne. Les électeurs s'étaient prononcé favorablement pour l'indépendance à plus de 90%, des heurts avaient éclaté dans la ville et le Barça avait dû jouer un match à huis-clos.

Un report est-il possible?

Au sein du Real Madrid, une inversion du calendrier est considérée comme une "altération de la compétition". Si le club ne souhaite donc pas jouer le premier Clasico au Santiago-Bernabéu, il n'est pas contre un report.

La solution du report présente toutefois un sérieux problème de calendrier. Cela obligerait sans doute la Ligue espagnole à programmer l'affiche en milieu de semaine, en raison du peu de dates disponibles, ce qui pourrait provoquer une levée de boucliers des diffuseurs TV qui craignent une perte d'audience significative par rapport à une programmation en week-end.

Le FC Barcelone et le Real Madrid ont jusqu'à lundi 21 octobre pour présenter leurs doléances auprès de la Ligue. Pour autant, leur avis n'est que consultatif et la décision finale revient au Comité de compétition, composé de trois membres, un choisi par la Liga, l'autre par la Fédération et le dernier par les deux institutions. La décision pourrait être rendue mardi ou mercredi, soit à quelques jours du coup d'envoi prévu samedi à 13h00.

JA