RMC Sport

Barcelone: Eto’o allume encore Guardiola

Samuel Eto'o, avec le Barça

Samuel Eto'o, avec le Barça - AFP

Près de dix ans après les faits, Samuel Eto’o est revenu sur la manière dont il a quitté le Barça en 2009. En dénonçant le comportement de Pep Guardiola à l’époque, qui n’avait "pas compris le groupe".

Les souvenirs semblent encore très frais. Et Samuel Eto’o ne comprend visiblement toujours pas Pep Guardiola, son ancien coach au Barça (en 2008-2009). "Pep, il a vécu toute sa vie à Barcelone mais toutes les années où moi j’y étais, il n’a pas compris le groupe, la vie du groupe", a raconté l’ancien buteur catalan à beIN Sports, lui qui avait déjà dézingué le coach espagnol en 2014.

"Tu me demanderas pardon"

Une incompréhension malgré des explications très claires adressées par l’attaquant camerounais à son coach. Bien à sa manière. "J’ai dit à Guardiola: "Tu t’excuseras auprès de moi, parce que c’est moi qui fais gagner Barcelone, ce n’est pas Messi. […] Messi viendra peut-être après, tu peux demander à Xavi, Iniesta ou d’autres, c’est mon époque aujourd’hui, c’est moi qui fais gagner le Barça et tu me demanderas pardon."."

Eto’o à l’Inter? "La meilleure affaire dans l’histoire du foot"

Pour sa dernière saison avec le Barça, le désormais joueur du Qatar SC avait marqué 30 buts en Liga, inscrit le premier but de la finale de Ligue des champions contre Manchester United (remportée 2-0 par les Catalans) et fait partie de l'équipe du sextuplé historique du club catalan. Avant d’apprendre une nouvelle étonnante.

Son avocat lui apprend alors qu’il est à vendre, "à la demande de Guardiola". Samuel Eto’o, qui possède désormais de hautes ambitions pour une carrière d'entraîneur, filera à l’Inter Milan pour 20 millions d’euros de transfert à l'été 2009 (dans un deal incluant Zlatan Ibrahimovic, qui a fait le chemin inverse). Un an plus tard, il s'offre une nouvelle Ligue des champions, avec l’équipe de José Mourinho. De quoi tirer une bonne leçon d’humilité façon Eto’o. "[Guardiola] a permis à l’Inter de réaliser la meilleure affaire dans l’histoire du football." Tout simplement.

Florian Perrier