RMC Sport

Coronavirus: Setién juge "logique" que le Barça soit champion en cas d’arrêt de la Liga

Quique Setién a estimé jeudi que le titre de champion d'Espagne devrait revenir au Barça si l'épidémie de coronavirus empêchait une reprise de la saison. L'entraîneur du club catalan , leader provisoire de la Liga, a aussi reconnu qu'il préférait être sacré sur le terrain.

L'épidémie de coronavirus a bouleversé le calendrier footballistique et notamment en Espagne où la saison est suspendue depuis le mois de mars. L'incertitude autour d'une éventuelle reprise de la Liga déchaîne les passions alors que le titre pourrait se jouer au sein des instances du foot ibérique et non sur le terrain. 

Leader au terme de la 27e journée, le Barça pourrait ainsi être sacré champion avec deux points d'avance sur le Real Madrid. Une solution qui, faute de mieux, satisferait Quique Setién.

>> Le sport face au coronavirus, les dernières infos en direct

Setién: "Ce serait logique"

L'entraîneur du club catalan a évoqué cette possibilité jeudi soir lors de son passage au micro de la Cadena Ser. Le technicien blaugrana a soutenu une telle proposition avant de préciser qu'il fallait tout faire pour jouer les matchs restants.

"Évidemment, ce serait logique. Mais ce pourrait être une autre équipe. Je n'aimerais pas être champion de cette manière, a indiqué Quique Setién. J'aimerais revenir le plus vite possible pour éviter de causer le plus de dommages possibles au football, mais la réalité c'est que nous vivons un grave problème."

Setién favorable aux matchs à huis clos

L'entraineur du Barça a également confirmé sa volonté de jouer les dernières rencontres, y compris sans public, si l'évolution de la crise sanitaire le permet. Certes, les supporters catalans seraient privés de plusieurs affichent mais l'idée de retrouver le terrain serait la plus forte. "A huis clos ce sera un peu triste, a même concédé Quique Setién. Mais en vérité nous voulons tous jouer, même si c'est sans public."

De son côté, la Fédération espagnole réfléchirait aussi à faire que les quatre premières équipes du classement actuel obtiennent leur place en Ligue des champions. Là encore, le technicien blaugrana partage cet avis et a assuré que ceux en tête du classement "sont ceux qui le méritent le plus". 

JGL avec l'AFP