RMC Sport

Fraude fiscale: Cristiano Ronaldo mis en examen, échange tendu avec la juge

Cristiano Ronaldo

Cristiano Ronaldo - AFP

Appelé à comparaitre ce lundi devant le tribunal de Pozuelo de Alarcon, dans la banlieue chic de Madrid, Cristiano Ronaldo n’en a pas fini avec ses ennuis pour fraude fiscale présumée. La juge d’instruction a en effet notifié à la star portugaise sa mise en examen, dans un contexte assez tendu.

"Si je suis ici, c’est uniquement parce que je m’appelle Cristiano Ronaldo." Voici comment le quadruple Ballon d’Or a planté le décor à son audition au tribunal de Pozuelo de Alarcon, dans la banlieue chic de Madrid, ce lundi, s’adressant à la juge Monica Gomez Ferrer, rapporte le quotidien AS. Accusé de fraude fiscale à hauteur de 14,7 millions d’euros, la star portugaise a été officiellement mise en examen à l’issue de cette audition, dans cette affaire de dissimulation de revenus liés à son image.

A lire aussi >> Cristiano Ronaldo entendu ce lundi pour une fraude fiscale présumée

Juge Gomez : "Vous êtes ici comme un anonyme"

L’attaquant du Real Madrid s’était rendu dans la salle d’audience vers 11h30, où il a eu un échange assez tendu avec la juge. Peu impressionnée par l’intervention de Cristiano Ronaldo, la juge Gomez a ensuite répliqué : "Ne vous méprenez pas. Vous êtes assis ici (sur le banc des accusés), comme toute personne anonyme. Vous êtes poursuivi en justice pour une fraude fiscale présumée, à l’appui de preuves récoltées par l’administration."

A lire aussi >> La société de gestion de Ronaldo dément toute fraude fiscale

Ronaldo assure qu'il est en règle

"Non, non, tout cela se passe parce que je suis Cristiano Ronaldo", aurait donc surenchéri le champion d’Europe 2016. Preuve qu’il existe une tension manifeste dans cette affaire. "L’administration connaît en détail mes revenus, parce qu’on les déclare systématiquement. Je n’ai jamais caché quoi que ce soit, et n’ai jamais eu l’intention de pratiquer l’évasion fiscale", a ensuite expliqué le double tenant de la Ligue des champions, via un communiqué publié par Gestifute, l’agence qui gère ses droits.

A lire aussi >> Fraude fiscale: Cristiano Ronaldo aurait menti au fisc espagnol

Ronaldo échappe aux médias

Gestifute a par ailleurs confirmé la mise en examen du joueur. "Je considère que nous devons tous déclarer et payer des impôts en fonction de nos revenus. Tout est à jour de mon côté, je ne veux pas d’ennuis", précise également le communiqué. Le ministère public reproche à la star du Real Madrid d'avoir utilisé un montage de sociétés basées à l'étranger - aux îles Vierges britanniques et en Irlande, où les taux d'imposition sont très bas - pour éviter de payer ses impôts en Espagne sur ces "droits à l'image".

Ultime signe de l’atmosphère autour de cette audition, la star madrilène a refusé de s’adresser aux médias à sa sortie du tribunal, laissant un représentant de Gestifute justement, s’adresser aux caméras. Sous les huées des journalistes présents pour l’occasion, désireux d’entendre Cristiano Ronaldo se défendre lui-même. Il l’aura donc fait, mais via un communiqué.

A lire aussi >> Neymar: l’UEFA va enquêter sur le PSG, même sans dénonciation

VIDEO >> Fraude fiscale : Cristiano Ronaldo et Mourinho dans le viseur de la justice espagnole

DC