RMC Sport

Liga: à quatre jours du PSG, le Barça gagne sans briller à Osasuna

Loin d'être brillant, le Barça a dominé Osasuna (2-0) ce samedi dans le cadre de la 26e journée de Liga, à quatre jours de son huitième de finale retour de Ligue des champions face au PSG (mercredi 21h sur RMC Sport). Le jeune Ilaix Moriba a inscrit son premier but chez les professionnels.

Si le Barça comptait faire douter le PSG à quatre jours de leur huitième de finale retour de Ligue des champions (sur RMC Sport), c’est raté. Opposés ce samedi à Osasuna, 13e de Liga, les Catalans l'ont emporté sans convaincre (2-0). Certes, ce résultat est une bonne opération sur le plan comptable, puisqu’il leur permet de conforter leur deuxième place et de revenir provisoirement à deux longtemps du leader, l’Atlético, qui accueillera dimanche son voisin du Real (16h15). Mais il faudra montrer beaucoup plus pour espérer une nouvelle "remontada" face aux coéquipiers de Marquinhos.

Difficile de savoir dans quel système Barcelone se présentera au Parc des Princes. Longtemps adepte d’un 4-3-3, Ronald Koeman a expérimenté un 3-5-2 lors des récentes victoires contre Séville en championnat (2-0) et en Coupe du Roi (3-0). C’est à nouveau dans ce dispositif que les Catalans ont démarré contre Osasuna. Sans Gerard Piqué, touché au genou droit et vraisemblablement forfait pour le déplacement à Paris, mais avec le jeune Oscar Mingueza (21 ans) dans l’axe de la défense aux côtés de Clément Lenglet et Samuel Umtiti. Jordi Alba et Sergiño Dest ont pris place dans les couloirs, alors qu’un trio Pedri-Sergio Busquets-Frenkie de Jong a débuté au milieu. En pointe, Antoine Griezmann a été préféré à Ousmane Dembélé pour épauler Lionel Messi. Mais Koeman n’a pas tardé à revoir ses plans.

Griezmann décevant, la joie de Moriba

Dès le début de la seconde période, il a redisposé son équipe dans un 4-3-3 plus classique avec la sortie d’Umtiti et l’entrée de Dembélé. Un changement qui n’a pas eu d’effets notables sur le jeu de son équipe. En première comme en seconde période, les visiteurs ont eu la possession, ils ont maîtrisé les débats mais ont manqué de spontanéité balle au pied.

Loin d’être brillants, ils s’en sont remis au génie de Messi et au sang-froid d’Alba pour ouvrir le score. D’une délicieuse ouverture, l’Argentin a trouvé l’Espagnol, décisif d’une frappe surpuissante sous la barre (30e). Osasuna a eu l’occasion d’égaliser dans la foulée. Mais après avoir tranquillement effacé Mingueza sur son contrôle, Rubén Garcia Santos a buté sur la muraille Marc-André Ter Stegen (34e). Le portier allemand s’était déjà montré vigilant un peu plus tôt sur une tentative de lob de Jonathan Calleri (2e) et un tir du gauche signé Kike Barja (14e).

Jamais à l’abri d’un retour d’Osasuna, le Barça est longtemps resté enfermé dans un faux-rythme, même si l’entrée de Dembélé a permis d’apporter un peu plus de folie offensivement. Griezmann, lui, a vécu une nouvelle soirée compliquée. Muet depuis le 31 janvier en championnat, le champion du monde a cherché à se rendre disponible sur le front de l'attaque, mais il n'a pas été suffisamment précis. Une prestation décevante qui pourrait pousser Koeman à le laisser sur le banc mercredi.

Au cœur d'une seconde période loin d'être emballante, seul Ilaix Moriba a su saisir sa chance. Lancé à la 67e, le milieu espagnol (18 ans) a inscrit son premier but chez les professionnels d'une belle frappe enroulée du gauche sur un service de Messi (83e). Son sourire a ensuite laissé place aux grimaces d'Alba, possiblement sorti par précaution en fin de match après s'être plaint de douleurs à un bras.

>> La Ligue des champions est à suivre en exclusivité sur RMC Sport, cliquez ici pour vous abonner à nos offres

RR