RMC Sport

Real-Barça: les Madrilènes s'offrent le Clasico grâce à Kroos et un chef d'oeuvre de Benzema

À domicile, dans le cadre de la 30e journée de la Liga, le Real Madrid s'est imposé 2-1 face au Barça. Karim Benzema a lancé ce Clasico avec une superbe talonnade à la 16e minute. Toni Kroos a creusé à l'écart sur coup franc (28e), puis Oscar Mingueza a réduit l'écart en seconde période (60e). Avec ce résultat, Zinedine Zidane et les siens sont provisoirement leaders.

Si le Real finit par conserver son titre, cette victoire sera peut-être le tournant de sa saison. Encore porté par l'incontournable et insatiable Karim Benzema, le champion d'Espagne a frappé un grand coup en s'imposant samedi soir à domicile contre le FC Barcelone (2-1). Cette 98e victoire dans un Clasico permet au club madrilène de doubler son adversaire du soir pour un point, mais aussi de s'emparer provisoirement des rênes du championnat. Sous pression et dans une dynamique très médiocre, l'Atlético de Madrid doit réagir dimanche soir (21h) sur la pelouse du Real Betis.

La contre-performance est terrible pour le Barça, qui trébuche après seize victoires et trois nuls. Cette série conjuguée à leur calendrier allégé par l'élimination en Ligue des champions supposait que la bande à Messi semblait la mieux placée pour profiter des errements de l'Atlético. Car le Real Madrid doit encore, mercredi prochain, se déplacer à Anfield pour son quart de finale retour de C1 contre Liverpool.

>> Abonnez-vous aux offres exclusives RMC Sport pour regarder la Ligue des champions

Le piège parfait du Real en première période

Mais sous la pluie presque torrentielle qui s'est abattue à Valdebebas, le bloc bas madrilène a parfaitement pris au piège la possession inefficace catalane. En première période, du moins. Cela s'est parfaitement vu sur l'ouverture du score magnifique de Karim Benzema (16e). Pour son 19e but en championnat, marqué d'une talonnade, le buteur français a profité des remarquables projections de Fede Valverde et de Lucas Vazquez. Le positionnement atypique de ces deux joueurs – le premier cité défendait comme latéral droit, le second comme troisième défenseur central – a d'ailleurs aussi mis en lumière le plan de jeu tactique réussi de Zinedine Zidane.

À l'inverse, l'idée de départ de Ronald Koeman, qui s'est passé d'Antoine Griezmann avant de le faire entrer à la pause, a complètement échoué. Si un peu de chance a permis à Toni Kroos de faire le break, avec un premier coup franc direct réussi par le Real dans un Clasico de ce siècle (28e), elle a aussi évité au Barça de cumuler trois buts de retard à la mi-temps.

Le club catalan finalement pu reprendre espoir en seconde période, grâce au protège-tibia d'Oscar Mingueza (60e). Cette réduction de l'écart et les sorties des buteurs madrilènes ont même rendu la fin de match irrespirable dans la surface catalane, avec une suspicion de penalty et une barre trouvée par Ilaix Moriba à la dernière seconde. Mais en dépit de tous les efforts de Lionel Messi, désormais à égalité avec Sergio Ramos au nombre de Clasicos disputés (45), le club catalan n'a pu sauver les meubles. Il reste néanmoins huit journées à disputer.

https://twitter.com/julien_absalon Julien Absalon Journaliste RMC Sport