RMC Sport

Real Madrid: Ancelotti encense Vinicius qui a "quelque chose de spécial dans les pieds"

Auteur du but de la victoire face au FC Séville (2-1) dimanche, Vincius Junior a reçu les louanges de son entraîneur Carlo Ancelotti, sous le charme du jeune Brésilien, qui signe une très belle saison.

Il a fallu un coup d’éclat pour offrir la victoire au Real Madrid face au FC Séville (2-1), dimanche en clôture de la 14e journée de Liga. Et il est venu de Vinicius (21 ans). Alerté sur le côté gauche, l’ailier brésilien repiqué dans l’axe avant d’armer une frappe puissante du droit qui s’est logée dans la lucarne gauche du but andalou (87e). Un coup de canon splendide qui a offert un succès très important à son équipe, pourtant malmenée tout au long de la rencontre par leurs adversaires. "Un nul aurait été plus juste, mais le Real ne méritait pas de perdre", a confié Carlo Ancelotti, l’entraîneur à l’issue de la rencontre.

"Une autre étape pour devenir l'un des meilleurs du monde"

L’entraîneur italien a d’ailleurs remercié et encensé son jeune joueur brésilien. "Extraordinaire, a-t-il lâché. C'est un joueur qui a quelque chose de spécial dans les pieds, dans son physique. Ce qui me surprend chez lui, c'est sa capacité à marquer des buts. Sa qualité individuelle en un contre un, on la connaissait, on savait qu'en dribbles et en vitesse, il était très fort. Mais ce qui surprend tout le monde, c'est sa capacité à marquer, qu'il n'avait pas avant. Savoir être décisif comme aujourd'hui (dimanche) quand tu n'as pas d'opportunités de t'illustrer dans ton point fort, le un contre un, c'est une autre étape pour devenir l'un des meilleurs du monde."

Depuis le début de saison, l’ancien joueur de Flamengo a inscrit onze buts en 19 matchs, dont neuf en Liga. Il a récemment confié se sentir très à l’aise sous les ordres de l’entraîneur italien. "Avec lui j'ai plus de confiance, plus de minutes, plus de temps pour bien faire les choses, a-t-il déclaré dans une interview à la Cadena Ser. Trois ans à m'entraîner beaucoup et avoir beaucoup de minutes m'ont aussi beaucoup aidé. Maintenant, Ancelotti est arrivé et m'a donné la confiance dont j'avais besoin."

Dimanche, le Real Madrid s’est retrouvé mené après un but de Rafa Mir (12e) avant que Karim Benzema n’égalise (32e) jusqu’au but splendide de Vinicius (87e). Un succès qui permet aux Merengues de conforter leur place en tête de la Liga avec quatre points d’avance sur l’Atlético de Madrid, deuxième.

NC