RMC Sport

Real Madrid-Barça: Zidane et Setien repoussent la pression avant le Clasico

Le Real Madrid reçoit le Barça ce dimanche lors du choc de la 26e journée de Liga. Obligé de gagner ce Clasico pour passer devant le rival catalan en tête du classement, Zinedine Zidane a tenté de minimiser l’enjeu de ce duel après avoir vu Quique Setien en faire autant du copté catalan.

Et si le Clasico Real-Barça était devenu un match comme les autres… A en croire Quique Setien et Zinedine Zidane, le duel entre Madrilènes et Catalans ne représenterait pas un énorme enjeu. Ce samedi, à la veille du choc de la 26e journée de Liga entre les deux premiers du classement, les deux techniciens ont fait profil bas et ont chercher à se renvoyer la pression par conférence de presse interposée. 

Setien allume la mèche

Leader du championnat avec deux points d’avance, l’entraîneur du Barça a pris la parole en premier et n’a pas manqué de rappeler que son équipe n’avait pas besoin de l’emporter pour conserver la première place de Liga ce dimanche soir. 

"C’est un match vital et beaucoup plus important pour le Real que pour nous, a lancé le patron de l’équipe blaugrana. Pour Madrid, c’est une rencontre-clé et décisive."

Zidane éteint le feu

Toujours est-il que ce match entre le Real et le Barça pourrait bien lancer le sprint final du championnat d’Espagne. Jamais les deux équipes n’avaient été aussi proches lors du deuxième Clasico de la saison depuis 2015. Une réalité qui ne semble pas affecter Zinedine Zidane, pour qui ce duel face aux Catalans reste un match à trois points, ni plus ni moins.

"Pour nous, tous les matchs sont d’égale importance. On va jouer, il y a trois points en jeu, a relativisé l’ancien meneur de l’équipe de France face aux journalistes. On sait que c'est un match un peu différent des autres mais c’est toujours pareil. On est chez nous et on essaiera de faire le maximum pour gagner."

Zizou reste vague sur son avenir

Condamné à l’exploit en Ligue des champions après sa défaite contre Manchester City (1-2), le Real joue peut-être une partie de sa saison lors de ce Clasico. En cas de défaite, les Madrilènes accuseraient cinq points de retard sur le club culé et pourraient bien mettre le champion du monde 1998 sur la sellette. "Je ne sais pas, il faut demander à d’autres, a répondu Zidane sur sa situation personnelle en cas de nouvelle saison blanche. Il restera douze match après celui-ci. Il se passera ce qui se passera et nous continuerons de lutter avec toutes nos forces."

A force de répéter que ce duel n’a pas tant d’enjeu, Zinedine Zidane et Quique Setien semblent bel et bien avoir lancé la bataille psychologique. Un duel qui se poursuivra ce dimanche sur la pelouse du Bernabéu, lors d’un Clasico déjà décisif dans la course au titre.

Jean-Guy Lebreton