RMC Sport

Real Madrid: Zidane aurait été boycotté par un Galactique à son arrivée

Si la semaine du Real Madrid a été marquée par la polémique sur les mots de Karim Benzema à propos de Vinicius lors du match de Ligue des champions face à Mönchengladbach, Zinedine Zidane fut, selon la Cadena Ser, au coeur d’une brouille du même type lors de son arrivée au Real Madrid en 2001.

"Cela arrive tout le temps sur le terrain et ça y reste. Aujourd'hui, il y a beaucoup de caméras mais c'est toujours arrivé." Vendredi, en conférence de presse, Zinedine Zidane a soigneusement évité de jeter de l’huile sur le feu après la polémique entre son buteur Karim Benzema et Vinicius.

A la mi-temps du match de Ligue des champions face au Borussia Mönchengladbach, l’ancien Lyonnais avait été filmé en pleine discussion avec Ferland Mendy. "Il fait n’importe quoi. Frère, je joue pas avec, la vie de ma mère. Il joue contre nous", avait taclé KB9 au sujet du Brésilien. "C'est bien que ces choses arrivent car ça signifie que nous sommes vivants. Ils se sont parlés et c'est terminé", a commenté Zidane trois jours après la rencontre. 

Florentino Perez en médiateur

Si Zizou préfère positiver, c’est peut-être parce qu’il a été lui-même confronté à la même situation il y a 19 ans, quelques mois après sa signature au Real Madrid pour un transfert record de 75 millions d’euros, en 2001. C’est tout cas ce qu’a raconté vendredi soir Manuel Jabois. Selon le journaliste de la Cadena Ser, l’ancien meneur de la Juventus s'était rendu dans le bureau de son président Florentino Perez (déjà lui) pour lui exprimer son désir de quitter le club. Arrivé en pleine période des Galactiques, le Ballon d’Or 98 ne supportait plus, selon les dires du journaliste, que ses partenaires ne lui passent pas le ballon. Il aurait cité plusieurs noms dont celui de Luis Figo, arrivé un an plus tôt de Barcelone.

Après avoir revisionné les images, le président merengue aurait alors fait le même constat que le Français et aurait demandé au Portugais, images à l'appui, de jouer davantage avec le numéro 5 du Real. Lors du match suivant cette explication à Bernabeu, Figo aurait laissé le ballon dans les pieds de Zidane avant de lui lancer : "Alors ?". Pour Manuel Jabois, cette brouille n'est pas tout à fait comparable avec l'affaire Benzema-Vinicius. Les tensions entre les deux Ballons d’Or mettaient en lumière les guerres d’ego au sein du vestiaire madrilène. Pour Benzema et Vinicius, il s'agit surtout d'une mésentente et d'un manque de complémentarité entre deux attaquants.

dossier :

Karim Benzema

ABr