RMC Sport

Zidane face aux critiques: "Je me sens fort pour changer les choses"

Comme toujours, Zinedine Zidane a pris pour lui la responsabilité de la défaite historique du Real Madrid en Coupe du Roi à domicile mercredi face à Leganes (1-2). Vendredi, devant la presse à la veille d’un nouveau match pas évident contre Valence, l’entraîneur français a assumé et accepté les critiques.

Désireux d’endosser toutes les responsabilités dans les difficultés actuelles du Real Madrid, Zinedine Zidane vit cependant des journées pas forcément très agréables. "Forcément, je ne suis pas content d’être critiqué mais c’est le jeu, a-t-il expliqué vendredi devant la presse à la veille du déplacement à Valence. Quand tu n’as pas de résultat et que des choses négatives arrivent, il faut l’accepter. Et moi, je l’ai accepté quand j’ai pris cette fonction."

A voir aussi >> VIDEO: le Real Madrid se fait sortir par Leganés

Au-delà de la nécessité, selon lui, de vivre avec ces critiques, Zizou a également réaffirmé qu’elles ne le feront pas dévier de son chemin. "Ce qui est sûr, c’est que ça ne va pas m’empêcher de continuer à faire ce que je fais et de penser qu’on peut changer la situation. Si je pense qu’on ne peut pas changer, il faut que je parte. Et je n’y pense pas du tout. Je pense à ce qu’on peut faire de bien et je me concentre uniquement à cette chose-là. Mais ce n’est pas agréable (ndlr : d’être critiqué).

Zidane face à la presse vendredi 26 janvier 2018
Zidane face à la presse vendredi 26 janvier 2018 © AFP

"J’ai toujours dit que je vivais au jour le jour"

Alors que le Real Madrid est largué en Liga (4e à 19 points du leader et grand rival barcelonais), éliminé de la Coupe du Roi, et qu’un choc périlleux contre le PSG se profile en 8es de finale de la Ligue des champions, le technicien français demeure persuadé que son discours n’est pas brouillé auprès de ses joueurs. "Si je ne le pensais pas, je partirais demain. Un footballeur peut vivre des moments agréables et des moments difficiles, il faut se relever. Il y a des choses bien pires dans la vie. Je veux changer les choses et je me sens fort pour les changer. Si ce n’était pas ainsi, il y aurait un problème."

Avant même la fin de la saison, la question de son maintien à la tête de la Maison Blanche se pose. Certains supporters madrilènes ont commencé à réclamer sa démission et les noms de Pochettino et Klopp circulent plus ou moins dans les entrailles de Bernabeu. Zidane, lui, ne voit pas au-delà de cette saison. "J’ai toujours dit que je vivais au jour le jour. Je pourrais signer un contrat de dix ans, ça ne servirait à rien. En juin, nous verrons."

A voir aussi >> Le Real va à Valence… où les deux prédécesseurs de Zidane ont perdu leurs postes

JMD (avec FH à Madrid)