RMC Sport

Ligue 1: la réponse cinglante de Nice à Roxana Maracineanu sur les incidents contre l'OM

L'OGC Nice a sévèrement taclé la ministre déléguée aux Sports, Roxana Maracineanu, après qu'elle ait déclaré jeudi que le Gym n'avait pas porté plainte contre les responsables des incidents lors de Nice-Marseille.

Trois semaines après l'arrêt du match Nice-Marseille et l'envahissement de l'Allianz Riviera, les passes d'armes continuent entre Nice et les pouvoirs publics. Vendredi soir, le Gym a publié un communiqué au vitriol après les dernières déclarations de Roxana Maracineanu, la ministre déléguée aux Sports.

Invitée de l'émission "L'Équipe du soir" jeudi, elle a assuré, selon le communiqué du Gym, que Nice n'a pas porté plainte contre les responsables identifiés de ces incidents.

"Qu'une ministre déléguée aux Sports puisse à la fois méconnaitre le sujet sur lequel elle s’exprime et s’autoriser ensuite une déclaration aussi erronée sur un plateau de télévision est édifiant et inacceptable dans un contexte aussi sensible pour l’ensemble du football français", s'insurge le club.

Des plaintes déposées et "vérifiables"

L'OGC Nice assure avoir déposé des plaintes à la suite de ces incidents. "Plaintes qui furent ensuite versées aux dossier durant l’instruction de la commission de discipline de la LFP. Des faits facilement vérifiables pour qui se donne la peine de ne pas parler sans savoir", tacle encore le communiqué, qui regrette que "sa parole n'atteigne pas toujours certains sommets de la Capitale".

Six mois de prison ferme ont été requis mercredi contre un supporter niçois qui avait frappé Dimitri Payet. Le Gym précise en fin de communiqué qu'il a apprécié la nouvelle position de Maracineanu, en faveur de sanctions individuelles (et non collectives) pour combattre la violence dans les stades.

SSa